Panneaux photovoltaïques à Rennes : la municipalité agit

Temps de lecture estimé à environ 10 minutes.
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 22 juin 2022

[ mis à jour le 22 juin 2022 ]

SOMMAIRE

À l’heure du réchauffement climatique, la municipalité de Rennes agit pour l’environnement en procédant à l’installation de nombreux panneaux photovoltaïques. La Métropole a ainsi réalisé l’installation de centrales d’énergie solaire visant à la production d’électricité verte, et à la pose de panneaux photovoltaïque sur la toiture de plusieurs bâtiments publics.

Le secteur privé a, lui aussi, tendance à suivre la même dynamique. La municipalité a stimulé la construction neuve avec la création de plusieurs écoquartiers. Les investisseurs, quant à eux, affichent un intérêt certain pour l’immobilier neuf à Rennes, moins énergivore et polluant que l’immobilier ancien. État des lieux du photovoltaïque dans la capitale de Bretagne.

Panneaux photovoltaïques à Rennes : une ville écoresponsable

Rennes est une des meilleures élèves des métropoles de France, en matière d’écologie. La préfecture d’Ille-et-Vilaine et la Métropole de Rennes, dirigées par la maire socialiste Nathalie Appéré, multiplient les actions en faveur de l’environnement. Grâce à ces nombreuses initiatives, Rennes a récemment obtenu une distinction significative, en devenant la deuxième ville la plus économe en énergie de France.

©EQRoy - Shutterstock

Panneaux photovoltaïques à Rennes : une municipalité écologiste

Rennes multiplie les actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment en incitant à réduire l’usage de la voiture. En plus de diversifier l’offre de transports en commun dans la ville, notamment à travers la création de la ligne B du métro, Rennes met un accent sur les mobilités douces.

La Métropole travaille en outre sur l’expansion du Réseau Express Vélo, qui a fait de Rennes la troisième meilleure ville de France en matière de pistes cyclables.

Ces ambitions se reflètent également à travers ses choix urbanistiques. La préfecture d’Ille-et-Vilaine a notamment voté en faveur de la suppression du parking sur la Vilaine, dans le centre de Rennes. Le lieu sera réaménagé afin d’en faire un espace propice à la promenade et aux manifestations culturelles.

À cela s’ajoutent de nouvelles restrictions de circulation des voitures dans le centre, et la suppression de places de stationnement. Mais la capitale de Bretagne a aussi de grandes ambitions en matière d’énergie verte.

Panneaux photovoltaïques à Rennes : deuxième ville la plus économe en énergie de France

Rennes œuvre également pour les économies d’énergies, notamment à travers des actions de sensibilisation auprès des contribuables. La préfecture d’Ille-et-Vilaine a ainsi procédé à une action unique en France, en termes d’ampleur, à travers un partenariat avec l’entreprise Voltalis. Elle a ainsi invité tous les rennais équipés d’un chauffage électrique à faire appel à la mairie pour bénéficier de l’installation d’un boîtier permettant aux particuliers de mesurer et de réduire leur consommation d’énergie.

Mais la capitale de Bretagne a également réalisé des actions des grande ampleur visant à réduire sa consommation d’énergie. Par exemple, lors de pics de consommation au cours des hivers 2012, 2013 et 2018, la vitesse du métro et de ses escalators a été ralentie afin de soulager le réseau électrique. Ces opérations avaient permis de réaliser des économies non négligeables, estimées entre 300 et 500 kilowatts.

Ces actions ont notamment permis à Rennes de devenir la deuxième ville la plus économe en énergie de France. En parallèle de cela, la municipalité œuvre activement au développement des énergies vertes, en procédant notamment à l’installation de panneaux photovoltaïques.

Panneaux photovoltaïques à Rennes : des installations dirigées par les pouvoirs publics

Toujours dans une dynamique écoresponsable et de réduction de son empreinte carbone, la Métropole de Rennes est à l’initiative de nombreux projets d’installations de panneaux photovoltaïques. Elle a récemment été à l’origine de la création de la centrale solaire de Pont-Péan, en octobre 2021. Et, en plus de procéder à l’installation de panneaux solaires sur des bâtiments communaux, la municipalité accompagne également des initiatives citoyennes, comme la coopérative Ciren.

©CatwalkPhotos - Shutterstock

Panneaux photovoltaïques à Rennes : Pont-Péan, première centrale solaire d’Ille-et-Vilaine

Au Sud de Rennes, Pont-Péan est une commune profondément marquée par l’activité minière. Arrêtée à la fin du XIXème siècle, celle-ci a laissé des traces, laissant derrière elle une friche industrielle polluée, impropre à la reconversion en terres agricoles ou à l’habitation. La Métropole a trouvé le projet idéal pour lui redonner une deuxième jeunesse, en la reconvertissant en centrale solaire*.

Cette ferme solaire, composée de 38 000 panneaux photovoltaïques, est devenue la première centrale solaire du département d’Ille-et-Vilaine. 17,7 gigawatts-heure d’énergies renouvelables y sont produits tous les ans. Cela équivaut à la consommation électrique annuelle de 5000 foyers.

La création d’un nouveau champ solaire est prévue. Elle aura lieu à Cesson-Sévigné, sur le territoire de l’ancien parc du Bois de la Justice. Ce terrain sans usage agricole, qui coiffe un tunnel de la LGV, sera équipé d’une ferme solaire à l’horizon 2025. Elle devrait être à même de produire l’équivalent de 17% de la consommation électrique de la commune, soit celle d’environ 2000 foyers.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60

Panneaux photovoltaïques à Rennes : des installations à l’initiative de la municipalité sur des bâtiments publics

En plus de la création de fermes solaires, Rennes mène des travaux d’installation de panneaux photovoltaïques sur de nombreux bâtiments communaux. La municipalité exprime en effet sa volonté d’investir dans l’éco-responsable à chaque rénovation de bâtiment ancien, ou dans le cadre de constructions neuves.

La piscine de Bréquigny*, conçue dans les années 1960, a récemment fait l’objet de rénovations. En plus de travaux visant à renforcer son isolation thermique, elle a bénéficié de l’installation de 1270 panneaux photovoltaïques sur son toit. Ils alimentent directement la piscine, et notamment son système de chauffage de l’eau. Il s’agissait jusque-là d’un des bâtiments les plus énergivores de l’agglomération. Suite à ces travaux, sa facture d’électricité devrait diminuer de 25% au minimum.

La municipalité a également procédé à des installations de panneaux photovoltaïques sur les parkings relais du métro de Rennes. Des travaux ont ainsi eu lieu sur le parc relais de la Poterie, sur la ligne A du métro, avec la pose de panneaux sur les ombrières du parking.

De nombreux autres travaux du même acabit vont prochainement être enclenchés à d’autres endroits de la Métropole. Laillé et Saint-Armel vont ainsi recevoir des ombrières de parking dotées de panneaux solaires, tandis que le bâtiment dédié aux réserves du Musée de Bretagne et de l’Écomusée de la Bintinais profitera d’une toiture photovoltaïque. Le parc relais des Préales connaîtra lui aussi un chantier similiaire.

©Zoteva — Shutterstock

Panneaux photovoltaïques à Rennes : des initiatives citoyennes

Le parc photovoltaïque de la Métropole de Rennes se développe également grâce à des initiatives citoyennes. Les projets de l’association “Énergies du Pays de Rennes”* illustrent très bien cette dynamique. Celle-ci s'était constituée, au départ, de parents d’élèves mobilisés autour d’un projet d’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit de l’école Albert-de-Mun, inscrit au budget participatif de la ville de Rennes.

Cette association a ensuite donné naissance à la Ciren, une coopérative se chargeant d’acheter et de faire installer des centrales de production d’électricité renouvelable et locale. 85 collaborateurs en font désormais partie. À la fin de l’année 2021, elle a procédé à deux installations en toiture de bâtiments communaux, à Laillé et Saint-Jacques-de-la-Lande. Elles couvrent la consommation électrique annuelle d’une douzaine de foyers.

La coopérative a désormais un nouveau projet d’autoconsommation collective d’énergie solaire, baptisé Éclairs. Celui-ci vise à absorber localement l’électricité produite sur le toit de plusieurs bâtiments publics et privés dans les quartiers Bréquigny et Francisco-Ferrer de Rennes. Deux installations en toiture sont prévues en 2022, sur l’école Jacques-Prévert et un HLM au Landrel.

Panneaux photovoltaïques à Rennes : les promoteurs font entrer le soleil dans les logements

Le secteur de l’immobilier privé est lui aussi un acteur important dans le développement du parc photovoltaïque de la Métropole de Rennes. Les écoquartiers de l’agglomération, fruits d’une collaboration entre la municipalité et les promoteurs, incluent souvent des programmes avec panneaux solaires. L’installation de sources d’énergies renouvelables ne concerne cependant pas que la construction neuve : la municipalité offre également des aides à la rénovation.

Panneaux photovoltaïques à Rennes : une Métropole où l’immobilier neuf écoresponsable a le vent en poupe

La capitale de la Bretagne connaît un certain succès auprès des investisseurs. Un phénomène intéressant a été observé en parallèle de cet engouement : les investisseurs rennais préfèrent souvent l’immobilier neuf à l’immobilier ancien.

Cela est notamment dû au fait que l’immobilier neuf est synonyme de haute performance énergétique et de respect de l’environnement. Les biens anciens, en revanche, sont souvent moins bien isolés. Nombre d’entre eux sont des passoires thermiques, qui vont bientôt être interdites à la location, et qui nécessiteront des travaux de rénovation pour revenir sur le marché locatif.

Certains programmes immobiliers neufs proposés à Rennes sont équipés de panneaux solaires ! Une partie d’entre eux est même certifiée BEPOS. Ce label indique qu’ils produisent assez d’énergie pour être autosuffisants. Voire, qu’ils en produisent plus que nécessaire, l’excédent pouvant alors être revendu à un fournisseur d’électricité. De plus en plus de programmes de ce type devraient faire leur apparition à Rennes dans les prochaines années.

©Lektz – wikimedia commons

Panneaux photovoltaïques à Rennes : les écoquartiers de la Courrouze et Baud-Chardonnet

Le phénomène des écoquartiers a gagné Rennes dans les années 2000. Ils sont le fruit d’une collaboration entre la municipalité et les promoteurs immobiliers. Le premier à avoir fait son apparition dans la capitale de la Bretagne est l’écoquartier de la Courrouze. Celui-ci s’étale sur une partie du quartier Cleunay et sur la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande. Certains des programmes immobiliers neufs à la vente disposent de panneaux photovoltaïques, illustrant les préoccupations environnementales de ces dernières années. Le nouveau pôle éducatif du quartier, Simone Veil, disposera lui aussi de panneaux solaires dédiés à l’autoconsommation.

Le dernier quartier de ce type à être apparu à Rennes est celui de Baud Chardonnet, construit sur une ancienne friche industrielle réhabilitée. L’environnement est au cœur de ce projet urbain, avec la valorisation d’espaces verts pré-existants. De même, les logements qui s’y trouvent sont directement reliés à un réseau de chaleur spécifique au quartier. Le dépôt de bus du quartier a bénéficié d’installations photovoltaïques. Avec ses 5000m² de panneaux solaires, il sera à même de produire 15% de la consommation des nouveaux bus électriques. Le nouveau groupe scolaire du quartier, attendu pour 2023, devrait bénéficier du même traitement.

Panneaux photovoltaïques à Rennes : le dispositif EcoTravo

Afin d’inciter les propriétaires de biens anciens à procéder à la rénovation de leurs logements, la municipalité de Rennes a créé le dispositif EcoTravo. Pour sa mise en place, plusieurs groupement professionnels du bâtiment et artisans vont être réquisitionnés par la mairie. Ce service est gratuit, et permet de bénéficier d’un devis réalisé par des professionnels agréés et financé à 80%. Les particuliers peuvent également prétendre à des aides dédiées à la rénovation de leurs logements pouvant aller jusqu’à 8000€.

L’un des volets du dispositif EcoTravo est dédié à l’installation de panneaux photovoltaïques. Les personnes qui le souhaitent peuvent ainsi demander une expertise professionnelle afin de choisir le système de panneaux solaires le plus approprié, ainsi que des aides financières pour son installation.

SOURCES
  • Rennes Métropole — Photovoltaïque
  • Rennes Métropole — Isolation et centrale solaire
  • Énergies du Pays de Rennes
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur