Rennes : le parking sur la Vilaine supprimé pour embellir les bords de fleuve

Temps de lecture estimé à environ 10 minutes.
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 15 avril 2022

[ mis à jour le 15 avril 2022 ]

SOMMAIRE

De nouveaux aménagements vont très bientôt prendre place dans le centre de Rennes ! Le réaménagement du parking de la Vilaine a en effet été voté il y a peu. Ce projet inclut la suppression de la dalle du parking afin de mettre en valeur et d’embellir les abords du fleuve et d’en faire un lieu de vie agréable. Celui-ci pourrait, à terme, augmenter encore l’attractivité du centre, et ainsi avoir un impact positif sur le marché de l’ immobilier neuf à Rennes. D’autant plus que ce projet s’inscrit dans une démarche éco-responsable engagée par la municipalité afin de réduire l’usage de la voiture et de promouvoir les mobilités douces. Le lancement des travaux est prévu en 2024, pour une livraison prévue en 2027*.

Rennes : suppression du parking de la Vilaine en vue d’embellir les abords du fleuve

La suppression de la dalle de parking qui surplombait la Vilaine était une des promesses de campagne de l’actuelle maire de Rennes, Nathalie Appéré. Elle devrait devenir réalité en 2024. La municipalité souhaite ainsi faire de cet endroit un lieu de vie apprécié des habitants.

©Sergey Dzyuba – Shutterstock

Rennes : suppression du parking de la Vilaine, créé en 1963

Le parking de la Vilaine est inscrit depuis longtemps dans le paysage Rennais. Celui-ci avait été créé par le maire de l’époque, Henri Fréville. L’édile centriste avait mis en place cette dalle en 1963 afin de palier à un manque de places de stationnement, à l’époque où le “tout voiture” était la norme. Cet aménagement avait également pour visée de “dissimuler” la Vilaine, dont “l’aspect n’est pas toujours heureux(…)”, pour reprendre les mots de l’ancien maire*.

La suppression de cette dalle marque donc un tournant dans l’urbanisme de la ville de Rennes mais également la réconciliation de la capitale de Bretagne avec son fleuve. Celui-ci a en effet souffert d’une mauvaise réputation pendant longtemps, pour ses crues et sa supposée propension à répandre des maladies. La Vilaine est désormais envisagée comme un atout, à même d’améliorer la qualité de vie des habitants et le paysage de la ville.

Des aménagements pour embellir les abords de la Vilaine

La suppression du parking a été votée au conseil municipal du lundi 14 mars 2022 dans le cadre du projet “la Vilaine au cœur de Rennes”. Celui-ci a été acté à la suite d’une méthode de concertation inédite, le jury citoyen. Une trentaine d’habitants de la Métropole de Rennes a en effet été tirée au sort afin de délibérer de l’avenir du site, auprès de professionnels de l’aménagement. Deux scénarios étaient à l’étude : supprimer la dalle pour découvrir le fleuve, ou la préserver afin d’y aménager un parc. C’est le premier qui a été retenu.

Le réaménagement du site inclut différents aspects, dont la création de quais et l’aménagement d’un pont et de plusieurs passerelles. Une voie vélo sera également créée sur le quai Nord, tandis qu’une voie piétonne sera aménagée sur le quai Sud, à l’abri d’arbres nouvellement plantés. Des espaces de pause seront aussi installés, avec gradins et jardin.

Ce projet partant du site de l’actuel parking Vilaine s’étendra jusqu’aux abords de la place de la République et du palais du commerce. Un espace dédié aux animations socioculturelles y sera pérennisé, et un kiosque d’information y fera son apparition.

Ambitions et limites du projet

Le jury citoyen ayant voté en faveur du projet a émis plusieurs ambitions par rapport à celui-ci. Le réaménagement a ainsi pour vocation de faire de cet espace une destination incontournable de la Capitale de la Bretagne, où les rennais viendraient volontairement se balader. L’ambition environnementale du projet a aussi été revendiquée, celui-ci visant à populariser l’usage du vélo et des mobilités douces.

Des détracteurs au projet se sont néanmoins manifestés. Plusieurs commerçants du secteur ont en effet exprimé leur mécontentement*, craignant une baisse de fréquentation des commerces du centre-ville. Certains se montrent inquiets de perdre une clientèle âgée ou à mobilité réduite, dépendant de l’usage de la voiture. D’autres ont peur que la suppression du parking ne profite qu’aux rennais, et exclue une clientèle “extérieure” ayant besoin d’une automobile pour se rendre dans le centre. Mais la municipalité de Rennes souhaite populariser d’autres modes de transport auprès des usagers souhaitant se rendre en ville.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60

Rennes : le parking de la Vilaine disparaît pour créer une ville plus verte

Le réaménagement du parking de la Vilaine est représentatif des ambitions écologistes de la municipalité de Rennes. Celle-ci tend en effet à réduire la présence de la voiture dans le centre. La création de la ligne B du métro et le grand projet urbain du Réseau Express Vélo manifestent également cette volonté de populariser les déplacements décarbonnés.

©Kiev.Victor – Shutterstock

Limiter la circulation des voitures dans le centre de Rennes

L’annonce de la suppression du parking de la Vilaine est concomitante avec la mise en place d’une Zone à Trafic Limité dans le centre de Rennes. Cette expérimentation, qui démarrera en juillet 2022, a pour but de réduire la circulation des voitures dans le centre historique. Celle-ci a été décidée au terme de la concertation à caractère citoyen Rennes 2030, auprès d’habitants et de commerçants du centre*.

L’usage de la voiture sera donc limité aux voies permettant aux voitures de rejoindre des parkings extérieurs. Les commerçants et riverains du secteur pourront néanmoins continuer de circuler. Des itinéraires seront également mis en place afin de rejoindre le futur parking souterrain de l’Hôtel-Dieu qui, avec ses 305 places, tend à remplacer l’actuel parking de la Vilaine, qui en compte 246.

Rennes : la deuxième ligne de métro arrive à grands pas

Afin de limiter l’usage de la voiture, il faut, bien entendu, offrir une alternative aux habitants. C’est un des buts affichés de la deuxième ligne de métro de Rennes, la ligne B, qui doit être inaugurée en mai 2022. Celle-ci traversera la ville du Sud-Ouest au Nord-Est, partant de la station Saint-Jacques - Gaité, proche de Saint-Jacques-de-la-Lande, jusqu’à la station Cesson-ViaSilva, près de Cesson-Sévigné. Ces deux terminus disposeront de deux grands parkings relais, gratuits pour les usagers du métro.

Ce projet, qui fait partie des grands travaux de la Métropole, a été retardé à plusieurs reprises, notamment à cause de la crise de Covid-19. D’après la municipalité de Rennes, la ligne B du métro devrait permettre d’économiser entre 9000 et 14 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Elle permettra de rejoindre le centre et les nouveaux quais de Vilaine grâce aux stations Sainte-Anne et Saint-Germain.

Mobilités à Rennes : la création du Réseau Express Vélo

La création du Réseau Express Vélo est un autre des travaux phares de la municipalité en faveur des mobilités douces. Celui prévoit la création de 104 kilomètres d’itinéraires cyclables sécurisé, avec une couverture étalée sur une grande partie de la Métropole. L’un des objectifs de ce réseau est de permettre aux usagers du vélo de rejoindre le centre de Rennes en à peine 15 minutes, depuis les 4 coins de la ville.

Les pistes du REV seront des pistes cyclables à deux voies, sécurisées et isolées des automobilistes grâce à des séparateurs. Avec ces aménagements, la Métropole souhaite atteindre 20% de part modale du vélo dans le cadre des déplacements des rennais*. La création d’une voie dédiée au vélo dans le cadre du réaménagement du parking de la Vilaine s'inscrit par ailleurs dans le cadre du tracé du REV.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
©Kiev.Victor – Shutterstock

Écologie à Rennes : réinvestir la ville

Tous les travaux enclenchés en faveur de l’environnement par la Métropole contribuent à augmenter la qualité de vie des rennais et à augmenter l’attractivité de la ville. Le marché immobilier y est en effet très dynamique, notamment en terme d’immobilier neuf. Tour d’horizon des quartiers les plus éco-friendly de Rennes.

Investir dans l’immobilier neuf dans le centre de Rennes

La limitation de la circulation des voitures dans le centre de Rennes n’est qu’un des volets de sa transformation. En dégageant davantage d’espace pour les piétons, la Métropole prévoit le réinvestissement de nombre de petites places du centre-ville. Celles-ci étaient jusque-là relativement inexploitées en raison de l’espace occupé par le stationnement. La municipalité souhaite en faire des lieux de vie, et non des lieux de passage.

D’après le bilan de la concertation Rennes 2030, 89% des rennais souhaitent l’aménagement de ces petites places patrimoniales*. Les chantiers démarreront après la mise en service de la ligne B du métro, et concerneront notamment les places de la Parcheminerie, du Champs-Jacquet ou encore Toussaints. Des arbres seront également plantés afin de végétaliser l’espace public. Ces travaux devraient accroître l’attractivité du secteur, notamment auprès des personnes souhaitant investir dans l’ immobilier neuf dans le centre de Rennes.

Investir dans l’immobilier neuf à La Courrouze

La Courrouze est un des premiers éco-quartiers de Rennes, qui s’étale sur un espace englobant une partie du quartier Cleunay à Rennes et une partie de Saint-Jacques-de-la-Lande. On y trouve de nombreux logements, des commerces et des équipements relativement récents, ayant été construits dans les 25 dernières années. La dernière tranche des travaux a été finalisée en 2020.

Le quartier de La Courrouze bénéficie d’une localisation privilégiée dans la ville de Rennes. Il est assez proche pour rejoindre le centre en 20 à 30 minutes de marche. Mais il est également parcouru de nombreux aménagements cyclables, celui-ci étant traversé par les pistes du REV en direction de Saint-Jacques-de-la-Lande. Il sera également bientôt desservi par la station “La Courrouze” de la ligne B du métro de Rennes. C’est donc un quartier idéal pour qui souhaite éviter de prendre la voiture à Rennes.

©baud-chardonnet.com

Investir dans l’immobilier neuf à Baud-Chardonnet

Baud-Chardonnet est un des derniers projets urbains de la municipalité de Rennes. Ce nouveau quartier se construit en lieu et place d’une friche industrielle laissée à l’abandon, sur le secteur de Jeanne d’Arc. Les programmes émergeants dans le quartier, bâtis de manière éco-responsables, mettent en valeur l’environnement naturel du quartier.

Au Nord du quartier, les plages de Baud, ouvertes sur la Vilaine, constituent un lieu apprécié des rennais pour venir prendre le soleil et se détendre. Des ramblas vont notamment être aménagées le long du quartier, en direction des plages, pour créer un nouveau lieu de promenade. Baud-Chardonnet est riche en aménagements cyclables, et est desservi par deux lignes de bus à haute fréquence de passage en direction du centre.

Les programmes du quartier proposent souvent des jardins partagés à ses résidents, chose rare dans la Métropole de Rennes. Baud-Chardonnet est aussi relativement proche de plusieurs espaces verts de renom, dont le parc du Thabor. Il constitue ainsi un lieu de vie idéal pour toute personne cherchant à vivre dans un écrin de verdure en plein cœur de Rennes.

SOURCES
  • Le Télégramme - Comment Rennes se réconcilie peu à peu avec la Vilaine
  • Rennes Métropole Magazine – Rennes redécouvre son fleuve
  • Actu Rennes - Fin du parking Vilaine à Rennes
  • Ouest-France - À Rennes, la circulation fortement réduite dans le centre historique dès juillet
  • Ouest-France - En 2022, le réseau express vélo de Rennes métropole passe au grand plateau
  • Rennes Métropole - Rennes veut reconquérir ses places
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur