Les politiques publiques à Rennes

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.

SOMMAIRE
Politiques publiques à Rennes – Personnages à la tribune ou tenant des pancartes de revendications
© jenny on the moon - shutterstock

Les politiques publiques rennaises œuvrent à une répartition équitable et équilibrée des budgets publics au sein de la commune et de la Métropole. Développement durable, production de logements sociaux, autorisation de construction de programmes immobiliers neuf à Rennes… les décisions de la municipalité et de la Métropole ont un impact concret et direct sur le quotidien des Rennais et des habitants d’Ille-et-Vilaine.

Le développement durable

Une politique publique volontariste de développement durable a valu à Rennes le Label CIT’ERGIE par l’ADEME pour sa politique sur les domaines de l’énergie et du climat.

La ville agit de façon concrète pour prendre le virage nécessaire d’un développement urbain plus en accord avec les valeurs du développement durable. Rénovation thermique des bâtiments publics, maîtrise de la consommation d’énergie, réduction des éclairages publics non indispensables... Les actions mises en place couvrent un nombre conséquent de domaines.

Exemple concret (et novateur) : les appartements neufs à Rennes chauffés par le métro place Saint Germain et dans le quartier de Cleunay.

La ville va octroyer un budget de 3 millions d’euros à la rénovation thermiques des bâtiments publics et des bâtiments des universités notamment ceux du parc de Beaulieu, objet d’un gigantesque chantier de réaménagement.

La capitale bretonne a lancé une politique de maîtrise des énergies publiques en raccordant ses réseaux publics de chauffage aux chaufferies bois et au gaz vert. Des installations de panneaux photovoltaïques sont également en cours.

En outre, les éclairages de nuit dans les rues non fréquentées s’interrompent à partir d’une heure du matin.

92 autobus électriques sont déjà commandés pour être intégrés au réseau Star, en charge des transports publics sur la métropole rennaise.

Pour d’avantages d’informations sur le développement durable à Rennes, consultez notre page : Le développement durable à Rennes.

La production de logements

Politiques publiques à Rennes – Programme immobilier neuf
© VOJTa Herout - shutterstock

Pour faire face à un dynamisme démographique important à Rennes même et dans la Métropole (notamment à Saint-Jacques de Lalande et Betton), une demande de logements toujours croissante, la capitale bretonne met en place une politique de production de logements active. Environ 8500 logements sont construits chaque année en Ille et Vilaine.

En matière de logements sociaux notamment, la municipalité va augmenter sa production qui va passer de 900 à 1100 logements entre les années 2020 et 2022.

En matière d’habitat, l’ambition du département d’Ille et Villaine se focalise sur :

Des dispositifs nationaux encouragent la production de logements et la rénovation du parc existant à l’image de la loi Élan qui crée de nouveaux outils qui associent les politiques urbaines, départementales régionales et nationales.

Cette loi qui doit limiter le nombre de documents exigibles pour l’obtention d’un permis de construire devrait accélérer la production d’appartements neufs et de maisons neuves dans toute l’Ille-et-Vilaine. Elle prévoit également un plan de lutte contre les logements insalubres.

La loi Pinel est également un dispositif d’incitation à l’achat et de mise en location à prix encadrés de logements neufs. Indirectement, cette loi favorise la production de nouveaux programmes immobiliers au sein des zones dites “tendues”. 32 villes sont éligibles au dispositif de défiscalisation immobilière “loi Pinel” en Ille-et-Vilaine.

Pour en savoir plus sur la politique de production de logements en Ille-et-Vilaine et à Rennes, consultez notre page : La production de logements à Rennes.

L’accès au logement

Politiques publiques à Rennes – Couple recevant les clés de son nouveau logement
© George Rudy - shutterstock

Plusieurs dispositifs locaux ou nationaux favorisent l’accès au logement et à la propriété à Rennes et en Ille-et-Vilaine.

Parmi eux, le bail réel Solidaire accompagne les ménages aux revenus modérés dans leur accession à la propriété. Avec des prix de vente plafonnés par Rennes Métropole, des programmes à tarifs préférentiels en zone ANRU et un abaissement des taxes, ce dispositif est un sérieux coup de pouce pour les ménages souhaitant devenir propriétaires en dépit de revenus trop modestes pour le marché classique.

Outre ce premier dispositif, la Métropole de Rennes a également adhéré à l’organisme national OFS (Organisme Foncier Solidaire). Un organisme qui permet au parc des logements à prix accessibles de rester accessibles au moment de la revente.

Existe également à Rennes comme dans chaque commune d’Ille-et-Vilaine, le dispositif de location accession qui permet aux futurs propriétaires de sécuriser leur processus d’acquisition

Enfin, depuis 2018, le loyer unique est pratiqué dans toutes les communes de la métropole rennaise, pour éviter que les foyers les plus modestes ne soient regroupés dans les quartiers les moins attractifs.

Pour en savoir plus sur l’accès au logement en Ille-et-Vilaine et à Rennes, consultez notre page : L’accès au logement à Rennes.

Les projets urbains

En 2016, les rennais étaient invités à s’exprimer sur leurs attentes prioritaires en matière d’aménagement urbain dans leur commune et dans la Métropole.

Les idées directrices qui ont émergé de ces consultations sont les suivantes :

Actuellement de nombreux chantiers d’ampleur sont en cours ou à venir sur le périmètre de la commune.

Pour ne citer qu’eux :

Pour des informations plus détaillées sur les projets urbains à Rennes et en Ille-et-Vilaine consultez notre page : Les projets urbains à Rennes.

Les transports en commun

Politiques publiques à Rennes – Bus de la compagnie STAR garé place de la république à Rennes
© CC BY 4.0 - Pymouss

L’événement majeur en matière de transports en commun à Rennes en 2021 est sans conteste la mise en service de la deuxième ligne de métro, en 2021.

Récemment dotée de la LGV, qui met la capitale bretonne à 1h30 de Paris, la Métropole dispose d’un réseau de transports en commun performant et centralisé autour de la gare EuroRennes devenu pôle d’échange multimodale, et de la place centrale de la République.

Soucieuse de limiter la circulation automobile dans le cœur de ville, Rennes a mis en place des parkings relais, (qui sont également des points de RDV pour le covoiturage) à chaque extrémité de ses lignes de métro.

En outre, un réseau de vélos en libre-service est disponible à Rennes intra-muros.

En dehors de la Métropole, les communes d’Ille-et-Vilaine sont accessibles via un réseau de cars et de TER. Une carte unique Korrigo a été créée pour que les bretilliens puissent grouper l’ensemble de leurs titres de transports locaux sur un même support.

Pour plus de détails sur les transports publics à Rennes et en Ille-et-Vilaine consultez notre page : Les transports publics à Rennes.

Politiques publiques & fiscalités

Politiques publiques à Rennes – Couple calculant ses impôts
© Andrey_Popov - shutterstock

Si la taxe d’habitation vit ses dernières heures à Rennes comme partout en France, cette disparition ne sonne pour autant pas le glas des taxes et impôts locaux.

Taxe foncière (qui ne concerne que les propriétaires) et taxe d’aménagement sont des impôts à destination du fonctionnement des communes et des métropoles.

Pour les communes de Rennes Métropole, le budget de fonctionnement global est de 983 M€.

Pour la ville de Rennes seule, il s’élève à 427 M€. En dépit du contexte actuel, la capitale bretonne conserve un niveau d’investissement important avec 110 M€ consacrés aux dépenses d’équipements.

Pour plus de détails sur les recettes et pôles de dépenses de Rennes et sa Métropole, consultez notre page : La fiscalité à Rennes.