Zoom sur le projet caserne Lorette à Saint-Malo, un nouvel écoquartier

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Dimitri IATOSTI" Dimitri Iatosti

le 29 septembre 2022

[ mis à jour le 30 septembre 2022 ]

SOMMAIRE

Après avoir acheté le foncier de cette ancienne caserne, la ville a décidé de créer l’écoquartier caserne Lorette, un projet mixte qui réunit une crèche, un tiers-lieu et des logements neufs à Saint-Malo.

Caserne Lorette à Saint-Malo : L’origine du lieu

La caserne Lorette à Saint-Malo a été construite de 1933 à 1936. Tout d’abord, elle abrita un peloton à cheval de la garde républicaine, avant de voir défiler des soldats français, des occupants allemands puis des soldats américains pendant la seconde guerre mondiale. De 1945 à 2010, elle fut occupée par des gendarmes.

Au début, cette caserne était excentrée car Saint-Malo était d’avantage tourné vers le littoral. Mais avec l’accroissement de sa population, la ville a été contrainte de construire à l’intérieur des terres. C’est comme cela que la caserne Lorette s’est retrouvée au milieu de zone d’activités et de lotissements.

Une fois désertée, la caserne ne cessa de se dégrader. Sentant le potentiel de ce lieu chargé d’histoire, l'Etablissement Public Foncier de Bretagne décida en 2017 de racheter la caserne à l’Etat et de la céder à la ville de Saint-Malo en 2021. Les travaux de valorisation et de viabilisation ont commencé la même année. Les travaux ont commencé en 2022 et devraient perdurer jusqu’en 2025, l’année où les habitants devraient investir les lieux.

La Ville de Saint-Malo se félicite que cette décision puisse permettre d’engager une phase active de construction des programmes de logements, afin d’accueillir les premiers habitants pour le premier trimestre 2025. Ainsi, ce sont désormais près de 220 logements qui vont voir le jour, soit environ la moitié du programme de l’Ecoquartier.

Direction de la communication de la ville de Saint-Malo

Caserne Lorette à Saint-Malo, un projet labellisé écoquartier

Dès le départ, les élus ont voulu créer un nouveau quartier pour y loger des habitants tout en conservant l’identité du lieu et son patrimoine architectural. C’est ainsi que l’idée de faire un quartier durable, accessible à tous, a sonné comme une évidence pour la ville de Saint-Malo.

Dès 2017, le quartier était déjà labellisé étape 1, c’est-à-dire que le projet de ce quartier était validé. Depuis le 15 janvier 2021 et ce jusqu’à la fin des travaux, l’écoquartier Lorette est à l’étape 2 du label (l'Ecoquartier en chantier).

Pour information, le label Ecoquartier, délivré par le Ministère de la Transition Ecologique, comporte 4 étapes :

Pour qu’un projet réponde aux critères de l’étape 4 du label Ecoquartier, il y a 4 axes à prendre en compte :

Il faut donc attendre 2028 pour voir si la caserne Lorette de Saint-Malo répond à tous les critères du label écoquartier et qu’elle rejoigne La Courrouze dans la liste des quartiers durables de la métropole de Rennes et de la Côte d’Emeraude.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60

L’écoquartier caserne Lorette à Saint-Malo : un projet vertueux

© Jacob_09 - Shutterstock

Il est prévu que la caserne Lorette à Saint-Malo fasse la part belle à la nature. Des espaces verts vont être aménagés comme des jardins partagés et des vergers. De plus, de majestueux arbres seront plantés et la biodiversité sera respectée avec l’installation d’hôtels à insectes et de murets de pierres sèches.

Les constructions se font avec des matériaux recyclés et biosourcés, c’est-à-dire avec des matériaux d’origine végétale. Dans le cas de la caserne Lorette de Saint-Malo, les éco-matériaux utilisés sont le bois, la laine de bois, l’ouate de cellulose et les isolants à partir de textiles recyclés.

Ces matériaux offriront encore plus de qualité aux logements. Ils garantiront une bonne isolation phonique et thermique et auront une influence sur le taux d’humidité. De plus, ils permettent à ce programme immobilier durable de bénéficier du label “Bâtiment bas carbone”.

Pour faire preuve de sobriété énergétique, une partie du quartier sera couverte par le smart grid, une technologie intelligente qui gère en temps réel la distribution d’électricité et de chauffage.

Des logements neufs accessibles à tous

L’un des objectifs d’un écoquartier est de proposer des logements neufs au plus grand nombre. Pour cela, les constructeurs ont prévu de faire sortir de terre 430 logements répartis dans les 14 ilots que comporte la caserne Lorette de Saint-Malo. Si vous souhaitez investir en Pinel dans le quartier de la Lorette, des programmes neufs sont déjà en cours de commercialisation.

En accord avec le projet “Saint-Malo 2030”, dont l’objectif est d’accueillir des familles dans la ville, la caserne lorette à Saint-Malo proposera uniquement des T3, des T4 et des T5. Les immeubles du quartier ne devraient pas dépasser 4 étages.

Les logements seront collectifs, intermédiaires et individuels. Il seront répartis comme suit :

L’habitat participatif, présent dans le projet caserne Lorette à Saint-Malo

©elenabsl - Shutterstock

Un promoteur immobilier a récemment lancé un appel à candidatures pour que des investisseurs ou des résidents participent à la conception de leurs futurs logements au sein de la caserne Lorette à Saint-Malo.

Il est judicieux de demander l’avis des résidents car ils sont les premiers concernés. De plus, grâce à ce fonctionnement, les espaces communs et l’intérieur des logements sont pensés directement pour le confort et les besoins des habitants. De plus, en impliquant les futurs occupants, qui deviennent ainsi maitres d’œuvre, le coût des constructions est plus faible que dans le logement traditionnel.

Ainsi, se crée une nouvelle manière d’habiter plus solidaire et écologique. En effet, ce type d’habitat peut faciliter la vie des seniors ou des personnes en situation de handicap. De plus, il participe à la transition énergétique.

Caserne Lorette à Saint-Malo : des contentieux avec les riverains

La caserne Lorette à Saint-Malo donne quelques craintes aux riverains. Ces derniers ont peur du nouveau trafic routier que ce projet peut engendrer. On estime que ce quartier, qui abritera environ 1500 personnes, peut représenter entre 800 et 900 voitures.

10 permis de construire ont été délivrés sur les 13 que compte le chantier. Le comité de quartier de Flourie - Malopleinsud a déposé un recours pour chaque permis devant le tribunal administratif de Rennes. Cette association de riverains déplore que des études de la circulation n’aient pas été faites avant la délivrance de ces permis.

Actuellement, 6 recours ont été rejetés mais ont permis de retarder les travaux. Pour régler les choses, la mairie a lancé l’étude souhaitée par le comité de quartier. Elle évaluera l’impact de la construction de la caserne Lorette sur la circulation.

4 permis de construire font encore l’objet de recours. Il concernent des programmes destinés à l’accession libre, à l’accession aidée et à la construction de la future crèche de l’écoquartier. La ville de Saint-Malo reste en discussion avec le comité de quartier mais semble confiante sur l’avancement du projet.

Compte tenu des engagements pris par la Ville en termes de qualité environnementale, mais également en termes d’aménagements en faveur des mobilités, plus rien ne devrait justifier le maintien des recours.

Mairie de Saint-Malo
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur