Les places de Rennes en transformation

Temps de lecture estimé à environ 1 minute.
Avatar Gilles VIDOTTO Gilles Vidotto

le 14 septembre 2018

SOMMAIRE

Les places Saint-Germain, Saint-Anne et Thérèse-Pierre connaissent d’importantes modifications urbaines. Certaines font l’objet d’une refonte de leur territoire, pour d’autres il s’agit de réajustement permettant aux Rennais d’apprécier un meilleur quotidien de vie. Comme pour le projet de transformation de l'Hôtel Dieu ou la périurbanisation de la ville, l'immobilier nécessite de se renouveler pour mieux se développer. De manière générale l’idée est de libérer ces espaces de l’emprise automobile pour donner une place plus importante aux piétons et pour se préparer à la mise en service de la ligne B du métro de Rennes.

En quoi ces projets sont-ils importants à l’échelle de la ville ? Quels enjeux représentent-ils ?

La nouvelle place Saint-Germain

La place Saint-Germain est située au coeur du quartier Centre à Rennes. Elle est tout près de l’opéra ainsi que des quais de la Vilaine. Cette place est en chantier depuis de nombreuses années en vue de l’accueil d’une station de métro. Selon les informations communiquées par la mairie de Rennes, le chantier pour la construction de la station de métro s’est terminé au début de l’année 2018. Toutefois, la fin des travaux sur la place Saint-Germain est prévue pour 2020, date à laquelle la ligne B du métro rennais sera mise en fonction. En effet, la municipalité de la ville a annoncé la volonté de réaménager la rue passant derrière l’église.

La ville de Rennes a fait circuler une illustration de la nouvelle place Saint-Germain. Celle-ci se voit dotée d’espaces de restauration, d’un parc arboré agrémenté de bancs et le parvis est recouvert de dalles grisées.

La place Saint-Anne réaménagée

Depuis le début de l’année 2018, la place Saint-Anne, située au nord du centre-ville proche du quartier Nord Saint-Martin, est entrée dans une nouvelle phase de travaux. L’objectif est de préparer l’arrivée de la ligne B du métro. La place Saint-Anne abritera, en outre, une station. Une opération de végétalisation de l’espace est au programme :

”Trois platanes seront abattus d’ici à 2019 et 26 autres arbres seront plantés entre 2018 et 2020 sur le pourtour de la place”, souligne la ville dans un communiqué du presse.

La place Saint-Anne est, depuis le printemps 2018, recouverte d’un dallage en granit et des fontaines ont été installées. Depuis le second semestre, des kiosques en bois dans le contreforts de l’église Saint-Aubin ont été aménagés. Afin que cela puisse être faisable, des fouilles archéologiques ont été menées.

La problématique du réaménagement de la place Thérèse-Pierre

Située en face de la station Jacques-Cartier, la place Thérèse-Pierre sera bien végétalisée dans quelques mois © Ouest France
Située en face de la station Jacques-Cartier, la place Thérèse-Pierre sera bien végétalisée dans quelques mois © Ouest-France

La place Thérèse-Pierre est située dans le quartier Sud-Gare à Rennes. Livrée au cours du mois de juillet, la place présente un aspect pour le moins minéralisé. Peut-être trop au goût de certains habitants de la ville. Et pour cause, la réaménagement de cet espace a été réalisé avec un sol en dalles grises ainsi qu’un impressionnant mobilier minéral signé de l’artiste Krijn de Koning.

Toutefois, l’aménagement de la place n’est pas terminé. La seconde phase des travaux concerne la plantation d’arbres :

”La place Thérèse-Pierre, du nom d’une résistante née en 1908 et décédée en 1943, sera plantée de cinq prunus en cépée fin 2018”, précise Nathalie Appéré, maire de Rennes.

Ces arbres ont la spécificité de produire des fleurs de couleur rose et de mesurer 3 à 4 mètres de haut. Si la municipalité rennaise a souhaité établir le calendrier ainsi, c’est pour permettre la bonne installation du mobilier de l’artiste néerlandais et la bonne circulation des véhicules de chantiers. Dès lors, les fosses à plantations ont été créées et ont été recouvertes de pavés.

Pourquoi réaménager les places de Rennes ?

Rennes devient une métropole de plus en plus importante à l’échelle de l’hexagone. C’est pour cela que la municipalité de la ville a à coeur de rendre ses espaces publics. Dès lors, une vaste opération de réaménagement urbain a été lancée et plusieurs places sont concernées. À l’instar de Toulouse, Rennes souhaite réorganiser la vie de ses quartiers et de ses places pour les rendre plus attractives.

Pour exemple, la place Toussaint dans le centre-ville de Rennes a fait l’objet d’une expérimentation. Cette place pour le moins minérale s’est vue orner des plantations. Effectivement, des palmiers ont été placés. L’objectif était d’avoir le retour des habitants. Il s’est avéré pour le moins positif et encourageant pour la ville de Rennes de poursuivre ses réaménagements urbains.

Partager sur