La référence de l’immobilier neuf depuis 35 ans !
Tout pour vivre et investir, s'informer sur la loi Pinel à Rennes.
9h - 20h du lundi au samedi
IMMO9 sur france
Dossier spécial Loi Pinel
Nos partenaires
fermer
L’immobilier neuf à Rennes : nos experts passent sur France 2 !

Investir dans le neuf en périphérie rennaise

Aéroport de Rennes

La périphérie rennaise regroupe 43 communes qui forment l’agglomération “Rennes Métropole”.

Ces villes bénéficient de la l’élan économique et démographique de la capitale bretonne et disposent d’avantages remarquables pour réaliser un investissement dans l’immobilier neuf, parmi lesquels :

  • une augmentation de la population de l’aire urbaine de 150.000 habitants en près de 15 ans,
  • un pic démographique pour la frange des 20-24 ans, lié à l’accueil des étudiants durant leur cursus,
  • plus de 3.500 établissements à vocation économique, créés au cours de l’année 2015 au sein de Rennes Métropole (champ marchand non agricole),
  • une vie universitaire qui a son importance : 66.000 étudiants en 2016, 1er pôle universitaire du Grand Ouest, 2ème ville où il fait bon étudier selon l’Étudiant, 600 millions d’euros de retombées économiques et 9.000 emplois,
  • plus de 50% de travailleurs appartenant aux catégories socio-professionnelles des cadres et des professions intermédiaires (population active 2013),
  • de nombreux projets menés pour améliorer le quotidien des bretons : 2.4 milliards d’euros répartis entre la ZAC de la Courrouze, le Centre des congrès, La Cité internationale, la ligne B du métro ou encore la gare de Rennes,
  • une vie culturelle foisonnante : 1.1 million de visiteurs aux Champs Libres en 2016, 13.565 visiteurs à la Maison du livre et du tourisme de Bécherel, 57.514 visiteurs à l'Écomusée, 57.000€ consacrés aux 19 résidences artistiques soutenues par la métropole, impliquant 16 communes et 25 lieux,
  • un plan urbain de déplacements performant qui allie les réseaux STAR, Handistar et un réseau cyclable unique : 81 millions de voyages, 23 millions de kilomètres parcourus, 267 bus, 421 kilomètres de voies cyclables, 2.500 vélos à assistance électrique en location,
  • etc.

Au dernier recensement (2013), la métropole de Rennes logeait 426.502 habitants, chiffre qui ne cesse d’augmenter en raison de l’attrait universitaire de la ville.

Communes de première couronne de la métropole rennaise, pour un achat dans l'immobilier neuf en résidence principale ou pour un investissement locatif (dispositif Pinel).
Communes rennaises de 1ère couronneUrbanisme, population et économie locale
Un plan d'eau et une église Betton
Située à 17 km au nord de Rennes, la commune compte 10.692 Bettonnais, ce qui en fait la 5ème de l’agglomération. Betton présente un bon équilibre entre urbanisation et préservation de ses zones rurales. Les quartiers qui voient le jour dans la commune sont à la fois verts et mixtes (logements, commerces etc). Betton a vu sa population croître de 5.47% en cinq ans et possède un pourcentage d’habitants locataires de 30.8% (2014). La ville est réputée pour son marché dominical, le plus fréquenté du département.
La maison éclusière de Mons, à Bruz Bruz
Forte de ses 7.100 emplois salariés et des 17.372 Bruzois résidents, la commune est la deuxième de l'agglomération. Sur le territoire, l’on retrouve le parc des expositions de Rennes. De son côté, le campus de Ker Lann accueille 6.000 étudiants répartis entre 16 écoles aux spécialités disciplinaires variées (ostéopathie, numérique, environnement…). La commune se compose d'une agglomération principale et de plusieurs villages ou hameaux parmi lesquels, Pont-Réan, niché le long de la Vilaine. À Bruz, l’habitat est homogènement réparti entre maisons (51.3%) et appartements (47.4%) ainsi qu’entre propriétaires (52.9%) et locataires (45.9%).
Centre culturel de Cesson-Sévigné Cesson-Sévigné
Bien que traversée par la Vilaine, la ville est restée globalement rurale. Des espaces verts, cours d'eau et manoirs jalonnent le territoire communal. Ce sont 17.233 Cessonnais qui se répartissent entre 44.7% de locataires et 54.6% de propriétaires. En trois ans, la commune a gagné 1.820 nouveaux habitants grâce à sa vitalité économique : zone d'activités incluant la technopole de Rennes Atalante, spécialisée dans la haute technologie des télécommunications (Minitel), centres de recherche de grandes entreprises telles Orange, France Télécom, Technicolor, Canon, OVH, etc.
Chantepie, périphérie proche de Rennes Chantepie
En cinq ans, la ville a connu une augmentation démographique considérable : +17.2%. Cela s’explique en partie par le fait que Chantepie est totalement incluse dans la couronne périurbaine de Rennes. Ainsi, le développement de la commune est lié à celui du chef-lieu breton. Les Cantepiens sont au nombre de 10.576 et vivent sur les 290 hectares urbanisés de la ville tandis que 170 hectares sont urbanisables ou en cours d’urbanisation.
La rue Louis Lumière à Chartres-de-Bretagne Chartres-de-Bretagne
C’est dans cette commune de 7.333 habitants (les Chartrains) que l’usine Citroën s’est installée en 1960, sur le site de La Janais. Devenue PSA, l’entreprise demeure le premier employeur privé de l'agglomération. Concernant la qualité de vie à Chartres-de-Bretagne, notons que La Lormandière, qui s’étend sur 3 hectares, comprenant un étang, est un site préservé pour sa biodiversité remarquable. La ville compte 39% de locataires pour 60.3% de propriétaires répartis entre 54.7% de maisons et 45% d’appartements.
Rue des Longrais à La Chapelle-des-Fougeretz La Chapelle-des-Fougeretz
À 13 km au nord de Rennes, la commune accueille 3.920 Chapellois qui privilégient les maisons à 66.7% et sont propriétaires à 66.9%. La Chapelle-des-Fougeretz se situe dans une zone économique en pleine expansion (centre commercial Opéra, espace commercial Cap Malo, quatre zones d’activités). Dans la ville, la médiane du revenu disponible par unité de consommation est de 22.760€ contre 20.198€ dans la capitale bretonne. Enfin, la population a vécu une croissance démographique plus que notable entre 2009 et 2014 : +23.99%.
la rue du commerce à La Chapelle-Thouarault La Chapelle-Thouarault
Située à 11 km à l’ouest de Rennes, la commune loge 2.070 Capelthouarains. À La Chapelle-Thouarault, la majeure partie de la population est âgée de moins de 45 ans (54%). Cependant, la tranche d’âge la plus représentée est celle des 45-59 ans (23%). Par ailleurs, dans la ville, la démographie a connu une poussée démographique considérable : elle est passée de 500 habitants en 1975 à 2.100 habitants en 2000. Si la commune profite du dynamisme de la capitale bretonne, elle n’en reste pas moins un lieu rural et paisible.
Vue sur la ville de L'Hermitage L’Hermitage
Située à l’ouest de Rennes, la ville de L’Hermitage et traversée par le ruisseau des Mares Noires et bordée par la Flûme. En cinq ans, la ville a vu sa population croître de 10.79% portant le nombre d’Hermitageois à 4.127. Au rang des entreprises historiquement implantées sur le territoire, l’on peut citer la Société laitière de l’Hermitage (Bridel), qui emploie près de 300 personnes.
La mairie du Rheu, en Bretagne Le Rheu
La commune présente un paysage bocagé composé de trois foyers de peuplement : le centre-ville, les Landes d'Apigné et le bourg de Moigné. Les ZAC du Chêne vert et d'Apigné (zone d'activité logistique de Rennes Métropole) sont le moteur économique de la ville : elles accueillent plus de 100 petites, moyennes et grandes entreprises. L’INRA a implanté deux unités de recherche (qui génèrent 250 emplois) au Rheu près du bois de la Motte, un domaine expérimental de 307 hectares.
L'église de Montgermont, en Bretagne Montgermont
Les 3.267 Montgermontais vivent majoritairement dans des maisons (58.8%) et sont plutôt propriétaires (63.3%) que locataires (36.2%). Toutefois, la croissance démographique de la ville laisse à penser que la part de locataires va en augmentant : entre 2009 et 2014, Montgermont a gagné 7.5% d’habitants. D’autre part, 55.5% de la population de cette commune a moins de 44 ans.
Une résidence à Mordelles Mordelles
À 18 km au sud-ouest de Rennes, la ville compte 7.228 Mordelais. En 2014, Mordelles comptait 3.498 logements dont la typologie est équitablement répartie entre maisons (59.6%) et appartements (40.1%). Dans la ville, la médiane du revenu disponible par ménage est de 21.935€, contre 20.198€ à Rennes. Les Mordelais sont 63.5% à être propriétaires de leur logement. Dans la ville, la tranche d’âge la plus représentée est celle des 45-59 ans (21.95%), suivis par les 30-44 ans (18.2%).
Le moulin de Brécé Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Située à 11 km au sud de Rennes et traversée par la Seiche, la ville a connu une croissance démographique significative entre 2009 et 2014 : +15.26%. D’autre part, Noyal-Châtillon-sur-Seiche est connue pour être l’une des villes les plus jeunes de France, selon Rennes Métropole. Dans la commune, 64.5% de l’habitat est composé de maisons et 35.1% d’appartements. Enfin, 34.4% des Castelnaudais sont locataires de leur logement.
La pizzeria de Pacé, en Bretagne Pacé
L’élaboration de la ZAC de Beausoleil, inscrite au programme local de l’habitat de Rennes Métropole, a engendré l’emménagement de près de 3.880 nouveaux Pacéens portant le nombre d’habitants de la ville à 11.288. Côté économie, Pacé profite de la proximité du centre commercial Cora et des enseignes attenantes : Ikéa, Gifi, Kiabi etc. La ville attire de nombreux ménages locataires : 37.7%.
Rue de Montfort à Saint-Gilles Saint-Gilles
À 17 km au nord-ouest de Rennes, la ville loge 4.191 Saint-Gillois et Saint-Gilloises. En raison d’une croissance démographique notable (+11.67%), près de 650 logements sont programmés à la construction d’ici à 2023. En 2011, la première édition du salon “Éco Éner’Gilles” a abordé la problématique de l’habitat économe, signe de l’intérêt de la commune pour les questions liées au développement durable en matière de logement.
Le moulin de Charbonnière à Saint-Grégoire Saint-Grégoire
Porte d’entrée nord de Rennes, située le long du canal d’Ille-et-Rance, la commune dénombre 9.195 Grégoriens. Pôle tertiaire de première importance, la commune abrite environ 1.000 entreprises générant plusieurs milliers d’emplois. Le Centre hospitalier privé Saint-Grégoire, établissement de santé d’importance sur le territoire français, participe notamment à ce dynamisme économique. La commune conserve cependant un visage rural : 40 hectares d’espaces verts sont dédiées aux loisirs et à la pratique du sport (canoë-kayak, tennis, etc).
L'aéroport Saint-Jacques, aux portes de Rennes Saint-Jacques-de-la-Lande
Située à 9 km au sud-ouest de Rennes, la ville compte 12.303 Jacquolandins et Jacquolandines. En cinq ans, la commune a connu une croissance démographique de près de 20%. La ville sera prochainement desservie par la ligne B du métro, qui devrait traverser le quartier rennais de La Courrouze pour rejoindre l’aéroport. Ce dernier, baptisé “Rennes Saint-Jacques”, propose plus de 20 destinations européennes et représente un important bassin d’emplois pour la ville.
L'ancienne mairie de Thorigné-Fouillard Thorigné-Fouillard
À proximité de la rocade, Thorigné-Fouillard jouit d'un emplacement favorable aux déplacements routiers (A84 vers la Normandie et 4 voies vers Paris). Les 8.012 Thoréfoléens profitent de la présence de promenades dans la forêt de Rennes et de sentiers de randonnées en VTT sur les bords de la Vilaine. En 2002, la création de la ZAC de la Vigne (940 logements neufs) a permis de contenir la croissance démographique de la commune : près de 1.000 habitants supplémentaires en cinq ans.
Le pont de Vaugon à Vern-sur-Seiche Vern-sur-Seiche
À 9 km au sud-est de Rennes, la commune vit un réel développement économique : elle compte plus de 362 entreprises qui sont à 64% concernées par des activités de commerces, de transports et de services divers (Transports Lahaye, Le Roy Logistique, Base Nautique USVCK etc). Bordée par la Seiche, la commune possède de nombreux espaces naturels tels que le bois de Soeuvres, les parcs de Solidor et du Clos d’Orrière ou encore la plage des Paturiaux. Cette dernière a obtenu en 2009 le label environnemental et touristique “Pavillon bleu”, d’envergure internationale. Les Vernois et les Vernoises vivent majoritairement dans des maisons (74.2%) plutôt qu’en appartements (25.4%).
Rue Beethoven à Vezin-le-Coquet Vezin-le-Coquet
La commune a connu l’une des plus fortes croissances démographiques du département : +25.26% entre 2010 et 2015. La construction de logements neufs à la ZAC des Champs bleus y est pour beaucoup. Cependant, le centre-bourg organisé autour de l’église conserve le caractère des villages d’antan. En 2011, la commune a atteint l’objectif “zéro pesticide” pour ce qui est de l’entretien de ses espaces verts et de la voirie. En matière d’habitat, l’on retrouve des pavillons ainsi que de petits collectifs répartis le long de la Flûme.
Communes de deuxième couronne de la métropole rennaise, pour un achat dans l'immobilier neuf en résidence principale ou pour un investissement locatif (dispositif Pinel).
Communes rennaises de 2ème couronneUrbanisme, population et économie locale
La rue martin pêcheur à Acigné Acigné
Située en bordure des forêts de Rennes et de Chevré, Acigné est une ville commerçante : elle compte 150 entreprises locales parmi lesquelles 55 commerces. Les 6.398 Acignolais ont vécu une évolution urbanistique de taille : entre 1994 et 2009, la ZAC de la Timonière est construite sur 48.7 hectares (560 logements, des équipements sportifs et de loisir). De plus, la commune a bâti un vaste lotissement proche de l'axe Noyal / Liffré. Enfin, le cimetière a été remplacé par des immeubles (logements, commerces). La ville conserve majoritairement un habitat de type “maison” (69.4%).
La librairie "Neiges d'Antan" au centre-ville de Bécherel Bécherel
Située à la frontière des Côtes d’Armor, Bécherel est réputée pour sa vie culturelle, qui tourne autour d’un art en particulier : la littérature. La commune, qui est la plus petite d’Ille-et-Vilaine, compte de nombreuses librairies, ce qui lui vaut d’être labellisée “Cité du Livre”. Son patrimoine architectural remarquable fait également d’elle une “Petite Cité de Caractère”. À Bécherel, la tranche d’âge la plus présente est celle des 45 à 59 ans (22.3%). Par ailleurs, près de 40% des ménages y sont locataires et environ 57% y sont propriétaires. Enfin, la ville connaît une croissance démographique éloquente : +2.1% par an.
Le bar-tabac de la ville de Bourgbarré Bourgbarré
À 17.8 km de la capitale bretonne, Bourgbarré présente des atouts pour les investisseurs tels qu’une croissance démographique significative (2.2% par an) ou encore de grands projets d’urbanisme. Pour exemple, la ville accueillera prochainement la “zone d’aménagement concertée de Bourgbarré Nord” qui prévoit d’accueillir des entreprises ainsi que de grands projets, industriels et logistiques, sur un espace dédié approchant les 38 hectares.
L'église Saint-Exupère de Brécé Brécé
Avec une croissance démographique de près de 2% par an, la ville de Brécé s’est vue dans l’obligation de développer son parc locatif. Aussi, la zone d’aménagement concerté “ZAC centre bourg-La Loirie” devrait permettre la construction de 320 logements neufs sur le territoire. La population est jeune à Brécé : 27% de la population est âgée de moins de 15 ans et 23.2% des habitants ont entre 30 et 44 ans. Outre le solde naturel, la commune connaît un certain renouveau migratoire puisque 20% des Brécéens ont emménagé dans la ville entre 2010 et 2012.
La rue des sablières à Chavagne Chavagne
Au sud-ouest de Rennes la commune de Chavagne est la ville au 14 manoirs. Les 3.696 Chavagnais vivent au sein de six quartiers résidentiels distincts : Le Sillandais, Le Théalais, Le Pâtis des Friches, Les Evignés, Babelouze et Les Chapelais, qui ont en commun de faire la part belle à un habitat de type “maison” (76.8%). De son côté, la zone du Ménard abrite le centre de formation aux métiers du drone : le Digital Works Aircraft. L’entreprise conçoit et commercialise également des modèles d'aéronefs destinés à la photographie et à la vidéo aériennes.
Canal d'Ille et Rance à Chevaigné Chevaigné
Située à 10 km au nord de Rennes, la ville compte 2.042 habitants. Près de 60% des Chevaignéens ont moins de 45 ans. Dans la commune, l’habitat est composé de logements individuels à 86.4% tandis que les appartements représentent 13.1% des habitations. En outre, les propriétaires sont plus nombreux que les locataires à Chevaigné : 73.3% contre 26.6%. Bordé par le canal d’Ille-et-Rance en sa partie ouest, la ville possède sa propre gare, au sud.
L'église de Cintré Cintré
À 24 km de Rennes, la ville de Cintré a vu sa population croître de 1.7% par an entre 2010 et 2015. De plus, Cintré profite du dynamisme d’une population jeune : en effet, 25.2% des Cintréens ont entre 0 et 14 ans. La commune abrite 847 logements parmi lesquels 86.2% sont des maisons et 13.3% sont d’appartements. Par ailleurs, la ville dispose de toutes les commodités nécessaires : commerces alimentaires, écoles, bibliothèque, théâtre, bars, marché, etc.
Église Saint-Maximilien-Kolbe de Corps-Nuds Corps-Nuds
Corps-Nuds se trouve à moins de 20 km de la capitale bretonne. Ville de 2ème couronne de la métropole rennaise, elle profite d’une densité de population 30 fois inférieure à celle de Rennes. À compter de 2013 et jusqu’en 2016, la commune de Corps-Nuds élabore une zone d’aménagement concerté (ZAC) : “Les Grands Sillons”. Ce projet urbain poursuit un objectif de mise en valeur du versant ouest de la ville afin d’accueillir de nouveaux habitants tout en renforçant l’offre d’équipements publics
Avenue de Coualeuc à Gévezé Gévezé
Aujourd’hui peuplée de 5.139 Gévezéens, la commune a connu une croissance démographique impressionnante : +30% en cinq ans. La ville prend à coeur le développement de la mixité intergénérationnelle : la maison Héléna propose des logements adaptés aux seniors. Malgré cette attention portée aux personnes âgées, à Gévezé la tranche d’âge la plus représentée est celle des 0-14 ans (24.4%), talonnée par la frange des 30-44 ans (24.3%). Dans la ville, l’habitat est majoritairement individuel (72.1% de maisons) et les ménages sont, pour la plupart, propriétaires (65.5%).
ZAC des Prairies d'Orgères Orgères
Située à 22 km au sud de Rennes, la ville compte 4.071 habitants. En cinq ans, Orgères a vécu une croissance démographique de 7.7%. Dans la ville, l’habitat est majoritairement composé de maisons (79.39%). Toutefois, l’on note une augmentation du taux d’appartements de près de 10% en cinq ans : il passe de 9.2% en 2009 à 19.9% en 2014. La commune conserve en cela une vaste zone naturelle du fait de son passé agricole. En effet, Orgères n’est urbanisée qu’en quelques secteurs, laissant apparaître un mitage typique de l’urbanisation bretonne.
La route de Nantes à Pont-Péan Pont-Péan
Traversée par la Seiche et par la route de Nantes, Pont-Péan compte 4.016 habitants. Entre 2009 et 2014, la commune connaît une croissance démographique de 8.69%. En 2014, la médiane du revenu disponible par unité de consommation, au sein des ménages fiscaux, est de 22.509€ contre 20.470€ à l’échelle régionale (Bretagne). Dans la ville, ce sont les 45-59 ans qui sont les plus représentés (25.5%), suivis par les 0-14 ans (21.2%).
La Poste de Saint-Erblon Saint-Erblon
Située à dix minutes du centre de Rennes, de la gare TGV et de l'aéroport, la ville de Saint-Erblon est dotée d’un emplacement de choix pour accéder aisément aux sites historiques et touristiques de la région : cité médiévale de Vitré, Vallé de Couesnon, Roche aux fées, ville forteresse de Fougères etc. Dans la ville, l’entreprise “Bretagne Ateliers” propose 500 postes salariés dans les domaines de la métallurgie, de l’usinage ou encore de la reprographie. Les 2.770 Saint-Erblonnais vivent majoritairement dans des maisons, qui représentent 68.5% de l’habitat.
Le centre culturel de Saint-Sulpice-la-Forêt
Saint-Sulpice-la-Forêt
Saint-Sulpice-la-Forêt présente près de 560 logements parmi lesquels environ 98% sont des maisons et plus de 2% sont des appartements. Ce sont 1.339 Sulpiciens et Sulpiciennes qui vivent dans la commune dont 12.3% de locataires et 87.3% de propriétaires. La population est jeune dans la commune : environ 38% de la population est âgée de moins de 30 ans. Toutefois, c’est la tranche d’âge des 45 à 59 ans qui domine à Saint-Sulpice-la-Forêt : 27.9%.

Pour en savoir davantage sur l'investissement immobilier

Trouvez le bien neuf idéal !
Contactez-nous
Donnée invalide
Veuillez remplir le champs 'Nom'
Donnée invalide
Veuillez renseigner le champs 'Téléphone'
Veuillez renseigner le champs 'Adresse de messagerie'
Veuillez remplir le champs 'Ville'
Code postal invalide.
Please let us know your message.
0 € d'impôts en 2018
Loi Pinel Rennes
  • Jusqu'à 63000 € Economie Impôts
  • Louez à vos ascendants et descendants
  • Constituez votre patrimoine grâce à vos impôts
  • Devenez propriétaire avec 0 € d'Apport
  • Préparez votre retraite avec l'argent de vos Impôts
  • Sécurisez l'avenir de votre famille avec un patrimoine solide

LOI PINEL 2018

Exemple d'investissement sur 9 ans.

Graphique Loi Pinel

*Document non contractuel

EXEMPLE CHIFFRÉ POUR UN INVESTISSEMENT DE 170 000 €
T2 42m2 + 8m2 Terrasse + Parking sous-sol
Financement : Investissement loi pinel financement 934 € /mois
Economie Impôts : Investissement loi pinel économie 283 € /mois
Loyer Perçu : Investissement loi pinel loyer 530 € /mois
Plan Epargne Fiscal :   121 € /mois
Nos partenaires en immobilier neuf à Rennes
  • Logo Altarea
  • Logo Bouygues Immobilier
  • Logo Bpd Marignan
  • Logo Credit Agricole immobilier
  • Logo Edelis immobilier neuf
  • Logo Eiffage immobilier
  • Logo European homes
  • Logo Icade
  • Logo Fonta
  • Logo Kaufman and broad
  • Logo nNxity
  • Logo Urbat
  • Logo Vinci immobilier