L’écoquartier de la Courrouze

Temps de lecture estimé à environ 4 minutes.
Avatar Gilles VIDOTTO Gilles Vidotto

le 22 juin 2018

SOMMAIRE

Situé à cheval entre la ville de Rennes et la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande, l’écoquartier de la Courrouze soutient le développement urbain de Rennes Métropole tout en proposant un nouveau mode de vie respectueux du territoire. 10.000 nouveaux habitants pour plus de 4.000 habitations doivent investir cette écocité d’ici 2020.

Les caractéristiques de l’écoquartier de la Courrouze

L’écoquartier de la Courrouze est à la fois présent dans la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande, au sud de Nantes, et dans le quartier Cleuney-Arsenal. La zone s’étale sur un territoire de 115 hectares de superficie et elle prévoit la construction de près de 4.800 logements neufs pouvant accueillir jusqu’à 10.000 nouveaux habitants.

Fiche d’identité de l’écoquartier de la Courrouze
Donnée récoltée sur le site officiel de l’écoquartier de la Courrouze
Situation Ouest de Nantes
Début de la construction 2000
Livraison 2020
Nombre de logements 4.800
Nombre d’habitants 10.000
Surface totale de bureaux 100.000 m²
Surface commerciale 20.000 m²
Surface d’équipements publics 30.000 m²
Architectes du projet Bernardo Secchi - Paola Vigano - Charles Dard

L’écocité de la Courrouze est divisé en onze secteurs. Plusieurs sont réservés pour des zones d’habitations, les autres concernent des immeubles de bureaux, des commerces de proximité ainsi que des infrastructures scolaires.

Par ailleurs, les concepteurs de l’écoquartier de la Courrouze ont tenu à ce que les espaces naturels occupent une grande partie de la superficie totale du projet urbain. Ils représentent, d’ailleurs, un tiers de la superficie de l’écocité.

L’écoquartier de la Courrouze, un lieu de mixité urbaine

Le “mieux vivre ensemble” est au centre du projet de construction de l’écoquartier de la Courrouze. Il s’agit d’une véritable zone de mixité sociale. 50% des logements neufs proposés sont libres en locatifs ou en accession, le reste se compose d’habitations aidées, dont la moitié est en locatif social.

Également, une résidence étudiante et une sénior sont construites au sein de ce projet. Dès lors, toutes les générations sont présentes et elles se côtoient afin de participer à créer “l’esprit de quartier”.

La mixité s’exprimer également au travers d’un rapprochement géographique entre les zones d’habitations et les constructions d’édifices dédiés aux activités du secteur tertiaire et des commerces.

Les modes de transports en commun de l’écoquartier de la Courrouze

La Courrouze fait la part belle aux modes de déplacements doux, en accord avec la transition énergétique de Rennes Métropole. Pour cela, la municipalité rennaise a tenu à bâtir des pistes cyclables proposant aux habitants de l’écoquartier de se déplacer par leurs propres moyens en évitant les véhicules à moteur et en préservant l’environnement naturel.

Une desserte pour le moins facile est proposée dans l’écoquartier de la Courrouze. Effectivement, des lignes de bus sont présentes et vous permettent de rejoindre aisément et rapidement le centre historique rennais. Au total, ce sont six lignes de bus qui sont mises à la disposition des habitants.

Également, deux stations de métro sont prévues dès l’ouverture de la ligne B planifiée pour 2019. Cela permettra aux habitants de rejoindre facilement le centre-ville ainsi que le quartier de la gare, où est implanté Eurorennes, le business center de la métropole.

Les enjeux de l’écoquartier de la Courrouze

Rennes Métropole espère, en élaborant l’écoquartier de la Courrouze, réaliser une opération exemplaire qui saura allier mixité urbaine avec les innovations écologiques et sociales dans une démarche engagée en faveur du développement durable. Une mixité de l'habitat qui se retrouve dans la première couronne de rennes.

Également, l’écoquartier de la Courrouze doit pouvoir accueillir l’ensemble des types d’activités économiques dans une logique d’écosystème favorable et de proximité des services. Pour cela, des immeubles sortent de terre, mais d’anciens édifices font l’objet de rénovation pouvant recevoir des entreprises qui contribueront au bon développement économique de Rennes.

L’histoire de la Courrouze

La Courrouze est un quartier qui a volontairement été laissé de côté par la municipalité rennaise. Il abritait, dès lors, des installations industrielles et militaires. Toutefois, c’est dès 2002 que l’idée de créer un écoquartier a émergé. Des appels à projets ont été lancés et c’est en 2005 que la première pierre, signant le début de la construction de l’écoquartier, a été posée. Les premiers commerces ont ouvert leur porte au début de l’année 2013. le succès de l’écoquartier de la Courrouze est tel que le ministère de l’Écologie lui a attribué le titre de “Nature en ville”. Enfin, la fin de la construction de l’écocité est programmé pour le courant de l’année 2020.

Partager sur