Obtenir un prêt immobilier quand on a plus de 60 ans

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Miora R." Miora R.

le 29 décembre 2021

[ mis à jour le 31 décembre 2021 ]

SOMMAIRE

Investir dans l’immobilier reste une valeur sûre, même en ces temps de crise. On retrouve sur le marché divers profils, notamment des seniors qui souhaitent placer leur argent. Beaucoup se demandent si cette catégorie de personnes peut encore trouver un crédit pour assurer le financement d’un projet. En effet, ce n’est un secret pour personne, il est un peu plus difficile de solliciter un prêt immobilier au-delà de 60 ans. La loi ne prévoit aucune limite concernant l’âge maximal pour un emprunt si l’on veut investir dans l’immobilier neuf à Rennes, mais il sera compliqué de trouver une assurance pour couvrir le prêt en question passé un certain âge. Comment faire si l’on veut obtenir un prêt immobilier après 60 ans ? Comment trouver une assurance de prêt de confiance pour les crédits immobiliers ? Les réponses dans les lignes qui suivent.

Il est parfaitement possible d’emprunter à plus de 60 ans

© Monkey Business Images - Shutterstock

Ceux qui veulent souscrire un prêt immobilier après 60 ans doivent, en premier lieu, se concentrer sur leurs conditions de ressources. De manière générale, les banques ne demandent pas de ressources minimales, mais elles procèdent systématiquement à la vérification de la capacité financière pour le remboursement d’un crédit immobilier. La majorité des établissements bancaires s’accordent à dire que les ressources du futur emprunteur doivent avoir un caractère « récurrent et pérenne ». Dans le cas où la personne ne serait pas encore à la retraite, la banque devra s’assurer que ses capacités d’emprunt permettent le remboursement intégral du prêt sur la durée impartie de 25 ans au maximum.

Selon le cas du postulant, une diminution du montant des échéances peut être prévue lorsque ses revenus baissent. En choisissant bien son courtier en prêt immobilier, chacun peut trouver une solution adéquate à sa situation pour le financement de son projet immobilier.

De plus en plus de retraités empruntent

Demander un prêt immobilier après 60 ans est de plus en plus courant de nos jours. Certaines personnes souhaitent changer de maison pour changer d’air après une longue carrière, d’autres veulent arrondir leur fin de mois en se lançant dans l’investissement locatif et quelques-unes ont des projets de réaménagement pour leur domicile. Il est intéressant de souligner que ceux qui ont déjà pu rembourser leurs précédents prêts dans le passé auront plus de chance d’en obtenir à nouveau auprès des différents organismes de prêt. D’ailleurs, comme les personnes de plus de 60 ans sont souvent moins dépensières que les plus jeunes, les banques sont plus ou moins favorables à leurs demandes.

Selon les chiffres officiels, 20 % des prêts immobiliers sont aujourd’hui accordés aux plus de 60 ans et 15 % des emprunteurs seraient retraités.

Quels sont les conditions d’emprunt après 60 ans ?

© Anthony Shkraba - Pexels

Dans les grandes lignes, les critères d’obtention d’un crédit immobilier pour une personne de plus de 60 ans sont les mêmes que pour un « prêt classique ». Les changements rencontrés concernent surtout les points suivants :

L’apport personnel est très important dans une demande de crédit immobilier, que l’on soit un sénior ou non.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60

Les banques font confiance aux soixantenaires

Ce n’est pas un phénomène rare, les établissements bancaires font souvent confiance aux soixantenaires. Dans la plupart des cas, ils ont une grande capacité de remboursement, ils ont pu épargner tout au long de leur vie et ils ne subissent plus le risque de chômage. La stratégie des retraités est parfaitement claire aujourd’hui, tant que les taux de crédit immobilier à Rennes sont au plus bas, il vaut mieux emprunter plutôt que d'avoir recours à un autre produit d’épargne.

Une assurance de prêt est obligatoire pour obtenir un emprunt immobilier

Pour les candidats les plus âgés, ce n’est pas le crédit immobilier qui risque de poser problème, mais bien l’assurance emprunteur. Les experts affirment qu’avant de se lancer dans un projet d’emprunt, il est primordial de voir si l’on est assurable et quel est le prix de l’assurance pour un cas précis. Beaucoup d’assureurs offrent actuellement une couverture de prêt immobilier jusqu’aux 75 ans ou aux 85 ans de l’emprunteur. Ainsi, si l’emprunteur décide de contracter un prêt à 60 ans, il pourra espérer un crédit sur 25 ans ou 15 ans. L’assurance pour un crédit immobilier couvre trois risques : l’invalidité, l’incapacité de travail et le décès. Cependant, si l’on est retraité, les couvertures portant sur l’incapacité de travailler ne seront d’aucune utilité. Pour ceux qui sont encore professionnellement actifs, ils n’auront plus besoin de l’assurance chômage à partir de 60 ans. En effet, dans ce cas précis, Pôle emploi offre une couverture plus longue à ces personnes.

© Kampus Production - Pexels

Une assurance qui a un prix

L’assurance de prêt immobilier pour les séniors est relativement chère même si la couverture est moindre, car les risques de santé sont plus importants. Dès 60 ans, elle peut atteindre 1 % du capital emprunté, alors que ce taux est de 0,15 % à 0,20 % pour les moins de 30 ans et de 0,35 % à 0,40 % pour les moins de 50 ans. Souvent, pour l’analyse du cas d’une personne ayant 60 ans et dans la limite de 200 000 euros d’emprunt, l’assureur peut se contenter d’un questionnaire plus ou moins approfondi sur l’état de santé du demandeur. Pour une personne plus âgée ou pour une somme plus importante, la procédure à adopter est plus invasive (prise de sang, formulaire comprenant plus de 50 questions, examen médical approfondi…).

Quels sont les taux qu’un profil de plus de 60 ans peut espérer ?

Les organismes de crédit et les établissements bancaires affirment qu’ils ne pratiquent aucune discrimination concernant le taux d’emprunt pour les séniors. Les taux accordés aux demandeurs dépendront principalement du montant des ressources, de l’apport personnel et de la durée du prêt immobilier. Selon la situation, un sénior peut bénéficier d’un très bon taux à 1 % (hors assurance), par exemple. Pour le cas d’un prêt immobilier après 60 ans, la durée de remboursement est très courte.

Il est intéressant de souligner le fait que même si les taux sont souvent très bas, il reste très difficile de négocier une baisse des frais de dossier (correspondant généralement à 1 % de la valeur de l’emprunt). Par ailleurs, les plafonds ne sont pas fixes et peuvent passer de 550 euros à 1 000 euros selon les établissements.

Pour que les personnes présentant un risque de santé aggravé puissent avoir accès plus facilement au crédit, les pouvoirs publics ont mis en place la convention Aeras. Cette dernière a été signée entre les assureurs et les banques. Elle s’applique automatiquement dès le dépôt de la demande d’assurance. Pour en profiter, le sénior doit être âgé de 70 maximum (en fin de prêt) et ne doit pas demander un prêt de plus de 320 000 euros. Ce dispositif prévoit une alternative aux clients qui n’ont pas de solution d’assurance, en proposant d’autres garanties à la banque, comme une hypothèque sur un bien immobilier du demandeur, un contrat de prévoyance individuel ou encore une caution.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur