Logements bas carbone à Rennes : le modèle de la Courrouze

Temps de lecture estimé à environ 5 minutes.
Avatar de l'auteur "Charlotte GUEHENNEC" Charlotte Guehennec

le 26 mai 2021

SOMMAIRE

Alors que la RE2020 sera appliquée dans quelques mois et que l’immobilier neuf à Rennes entreprend une transition énergétique forte, le quartier de la Courrouze va déjà plus loin. Dans le secteur Grande Prairie, pas moins de 330 logements neufs verront le jour d’ici 2022 et bénéficieront d’une certification environnementale optimale. Présentation.

©CatwalkPhotos-Shutterstock

Un îlot immobilier bas carbone en avance sur la RE2020

Avec une ambition affichée d’atteindre la neutralité carbone en 2050, le Gouvernement Français s’est engagé à lutter contre le changement climatique. Ce projet écologique s’applique notamment aux domaines du bâtiment et de l’immobilier. Comme le précise Mme Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique : “Grâce à la réglementation environnementale 2020 nous accélérons la décarbonation de ce secteur en agissant sur la phase de construction”. La ministre d’ajouter que d’ici 10 ans, la Règlementation Environnementale 2020 “fera baisser cet impact de plus de 30 %”. L’enjeu réside donc notamment dans la livraison de logements bas carbone et dans l’utilisation de matériaux durables.

À Rennes, l’immobilier opère une transition écologique majeure depuis quelques années. Le secteur de la Courrouze, labelisé “éco-quartier”, préfigure même déjà la RE2020. Sur 2,3 hectares, pas moins de 330 logements bas carbone seront livrés à proximité de l’école Simone-Veil en 2022. Le vaste chantier immobilier est réparti en six lots, dont une moitié est gérée par les bailleurs sociaux Néotoa et Espacil et l’autre par Toléfi, Soreim et SPIE Batignolles Promotion, promoteurs immobiliers.

©joyfull-shutterstock

Si cet ensemble immobilier est d’avance reconnu pour sa démarche environnementale, c’est parce que ces logements bas carbone à Rennes représentent le premier quartier en France à profiter d’un “référentiel territorialisé”. Concrètement, cela signifie que ces îlots à La Courrouze bénéficient de labels et certifications à haute exigence environnementales : Label ”E+C-” de niveau 2 et de la certification NF Habitat HQE au niveau excellent. Les matériaux biosourcés utilisés répondent eux à l’exigence de niveau 3 du label Bâtiment Biosourcé.

Les labels attribués aux logements bas carbone de la Courrouze

  • Label E+C-

Appelé aussi label “Bâtiments à Energie Positive et Réduction Carbone”, le label d’État E+C- prend en compte la performance environnementale des bâtiments, en plus de leur performance énergétique. Il combine l’indicateur Energie et l’indicateur Carbone, et comprend 4 niveaux d’exigence. Les niveaux Énergie 1 et Énergie 2 sont les indicateurs d’une performance environnementale plus forte que celle fixée par ma RE2020. Le Label E+C- a pour objectif de généraliser la construction de bâtiments bas carbone.

  • Label HQE

Ce label vise “à limiter à court et à long terme les impacts environnementaux d’une opération de construction ou de réhabilitation, tout en assurant aux occupants des conditions de vie saines et confortables”. Le Label HQE est une marque commerciale mise en place par l’associations HQE, reconnue d’utilité publique, et s’inspire du label HPE de Haute Performance Environnementale.

©Khakimullin Aleksandr-shutterstock

L’objectif “0 carbone” de la RE2020

C’est l’un des objectifs officiels de la France en matière d’écologie : supprimer ou compenser les émissions de carbone issues de son parc immobilier d’ici 2050. Pour cela, la RE2020 prévoit de réduire le seuil maximal de l’impact carbone jusqu’à 40 % de moins par rapport au niveau actuel. Concrètement, cette ambition “bas carbone” concerne la fabrication des matériaux, la conception du bâti, ainsi que l’exploitation immobilière et la démolition. Un ensemble appelé “Analyse du Cycle de Vie (ACV) simplifiée” promeut l’utilisation “de bétons bas carbone, de constructions mixtes et de matériaux biosourcés” précise Mme Emmanuelle Wargon, ministre du Logement.

Tout projet de construction de programmes immobiliers neufs sera désormais soumis à un calcul de cette ACV afin de prouver que la conception de l’immobilier respecte le seuil fixé par la loi.

Aussi, dès l’entrée en vigueur de la Réglementation Environnementale 2020, le seuil d’émission de gaz à effet de serre des maisons individuelles sera fixé à 4kg C02/m²/an, et à 6kg C02/m²/an dès 2024 pour l’habitat collectif.

©Franck Boston-Shutterstock

L’écoquartier La Courrouze

Situé au sud de Rennes, le quartier de La Courrouze est labelisé “écoquartier”. Une certification officielle attribuée aux secteurs qui proposent des modes de vie respectueux du développement durable. Prônant également une certaine mixité sociale, les écoquartiers mettent des logements disponibles à l’accession libre comme à l’accession aidée. Commerces, bureaux et logements peuvent être présents dans un même écoquartier.

Les logements construits bénéficient de matériaux dit durables, qui visent une consommation énergétique bas carbone. Des innovations techniques et technologiques participent à cette croissance verte de l’immobilier neuf : capteurs d’énergies, végétalisation des façades, gestion des eaux pluviales et des déchets.... Les modes de transports doux sont favorisés via la mise en place d’un urbanisme réfléchi : voies piétonnes, pistes cyclables, transports en commun à proximité...

En accord avec la transition énergétique de Rennes Métropole, la construction des logements bas carbone à la Grande Prairie achève de faire de l’écoquartier la Courrouze un modèle d’immobilier vertueux. Une ambition écologique de la part de la municipalité qui a d’ailleurs été récompensée par le label “Cit’ergie” en 2019.

Le label Cit’ergie

Le label Cit’ergie est décerné aux collectivités dont le pourcentage d’actions mises en place en faveur du développement durable dépasse de 50 % le seuil imposé. Ce label possède 3 niveaux d’évaluation : Cap Cit’ergie, Cit’ergie, et Cit’ergie GOLD.

©Franck Boston-Shutterstock
Partager sur