Urbanisme à Rennes : quels sont les projets en cours ?

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Amélie CARALP" Amélie Caralp

le 29 juin 2022

[ mis à jour le 29 juin 2022 ]

SOMMAIRE

En 2022, la ville de Rennes se verra encore métamorphosée en de nombreux endroits. L’urbanisme à Rennes ne cesse d’apporter son lot de nouveautés et de nombreux gros projets urbains se poursuivent cette année. IMMO9 reprend en détail l’ensemble des projets en cours qui vont multiplier équipements, services et immobilier neuf à Rennes.

Les quartiers de Rennes en transformation

Avec un centre-ville historique datant de plusieurs siècles et des quartiers périphériques de quelques décennies, des rénovations et aménagements s’imposent afin de préserver un cœur de ville attractif et des quartiers adaptés à la démographie croissante et aux besoins des habitants.

La rénovation du centre-ville

Derrière les façades d’époque contribuant à l’attractivité touristique et patrimoniale de l’hypercentre rennais, se cachent des bâtis délabrés, nécessitant d’importants travaux de rénovation. En tout, le rapport Tattier met en évidence 600 immeubles dégradés, sur les 1 600 du centre-ville, dont 300 le sont très fortement. L’opération Rennes Centre ancien, d’une ampleur inédite, s’appuie sur des programmes d’incitation, comme l’OPAH-RU, et coercitifs si besoin.

Démarrée en 2011, la première phase a été achevée en 2016 avec la réhabilitation de 150 immeubles. Une seconde phase a été lancée à la suite et devrait s’achever en 2023.

“Les objectifs de l’opération Rennes centre ancien sont multiples. Il s’agit avant tout de réhabiliter les immeubles lourdement dégradés du centre-ville, de les sécuriser vis-à-vis du risque incendie, du risque structurel, mais aussi de lutter contre l’habitat indigne, l’habitat dangereux, l’habitat insalubre. Mais c’est aussi préserver la qualité architecturale de ce patrimoine bâti remarquable tout en améliorant sa performance technique.

©lenisecalleja.photography - Shutterstock

Il s’agit aussi de proposer une offre de logements abordable, diversifiée à travers 3 axes : le maintien des propriétaires occupants en place, mais aussi d’attirer d’autres propriétaires occupants sur le centre-ville. C'est aussi pratiquer le logement conventionné de manière à réguler le marché mais aussi de permettre à des ménages plus modestes de se loger en centre-ville. Et le dernier axe relève de la restructuration des logements, puisque le centre-ville de Rennes aujourd’hui c’est 63% de petits logements studio et T1. L’objectif est de produire une offre nouvelle, plus grande, pour accueillir d’autres profils de ménages.”

Mélanie Barchino, Cheffe de projet Centre Ancien Territoires Publics

Une des missions également de cette opération urbaine est la mission commerces, afin de redynamiser et de pérenniser l’activité commerciale en centre-ville. Des financements et un accompagnement public sont mis en place afin de soutenir les propriétaires et commerçants dans la restauration du centre ancien. En tout, 97 millions d’euros de travaux ont été engagés ou prévus, avec des subventions de l’ANAH et de Rennes Métropole à hauteur de 34 millions d’euros et une participation de la Ville de 21 millions d’euros.

Le Blosne

Ce quartier comptant plus de 17 000 habitants est le théâtre d’un réaménagement de grande ampleur. Soutenue par la programme national NPNRU, la requalification du secteur Blosne – Est en ZAC a 6 objectifs :

Concrètement, plusieurs projets emblématiques y verront le jour. Premièrement un Conservatoire à rayonnement régional y a d’ores-et-déjà ouvert ses portes. La place Jean Normand, ancienne place de Zagreb, sera, d’ici 2024 entourée de commerces de proximité et deviendra l’un des emplacements centraux du quartier. Elle accueillera également le marché du samedi matin. Autour de celle-ci on trouvera notamment trois résidences étudiantes, une halle multifonction, un centre de santé ainsi que les jardins du Conservatoire. Un futur pôle associatif verra également le jour dans le quartier d’ici le printemps 2023, avenue des Pays-Bas.

Maurepas

Situé au nord-est de Rennes, le quartier Maurepas est lui aussi en pleine transformation. Construit dans les années 1960, il s’agit du plus grand quartier à vocation sociale de Rennes. Depuis l’installation de la station de métro Gayeulles, un projet de renouvellement urbain a été engagé pour redynamiser le quartier et favoriser la mixité sociale.

L’aménagement du secteur Maurepas Gayeulles prévoit la construction d’environ 1 400 logements, dont 2/3 en accession à la propriété, d’une nouvelle place reliant le pôle commercial et lepôle multimodal, d’un nouvel espace social commun et d’une salle de spectacle. 12 000m² de locaux artisanaux, commerciaux et de bureaux sont également en construction afin d’apporter un certain dynamisme économique au secteur.

Le deuxième secteur à être au cœur de cette opération de réaménagement à Maurepas est le quartier Gros Chêne, avec environ 1 600 logements réhabilités, 500 nouveaux logements et la création de 15 000m² de bureaux, locaux commerciaux et artisanaux et 8 500m² d’équipements publics.

Urbanisme à Rennes : Les nouveaux quartiers

Lektz-wikicommons

Baud-Chardonnet

C’est un quartier en bord de Vilaine sur l’axe Rennes Cesson-Sévigné qui fait beaucoup parler de lui. Dessiné par Reichen & Robert, architectes/urbanistes et Jacqueline Osty, paysagiste, le quartier totalisera in fine 2 600 logements, parmi lesquels la moitié seront aidés et l’autre en accession libre. Commerces, jardins, bords de Vilaine aménagés, pôle socio-culturel et équipements urbains parcourent ce nouveau quartier rennais qui accueille en ce moment même un parcours de déambulation artistique dont les panneaux d’affichage sont installés depuis mars 2022.

Des pistes cyclables, un espace de loisir et de détente aménagé, une roselière, une rambla, c’est un véritable morceau de ville qui se construit sur cette ancienne friche industrielle à l’emplacement particulièrement enviable, à quelques minutes de la gare et du centre-ville.

Bois Perrin

Le quartier de Bois-Perrin verra la construction de 400 nouveaux logements achevée en 2025. À l’emplacement de l’ancien centre pédopsychiatrique de Guillaume Regnier, ce programme neuf prendra racine sur 3.7ha et comptera un jardin public et une crèche.

Une vaste opération de réhabilitation d’un patrimoine existant de 50 logements sera lancée. Des immeubles de 6 à 8 étages seront construits au nord du quartier. 100 arbres anciens seront préservés et 300 nouveaux seront plantés. Les travaux commenceront fin 2022.

Les bâtiments du centre hospitalier Guillaume-Régnier ont été conçus en 1921 par l'architecte Jean-Marie Laloy et construits dans les années 1930, en s'appuyant sur la maison de la Piletière qui date, elle, de la seconde moitié du XIXe siècle. Dans le futur projet d'aménagement, cette demeure sera conservée, tout comme l'ancienne cuisine, l'entrée historique du boulevard de Vitré et deux bâtiments.

metropole.rennes.fr

Plaisance

Allez savoir-wikicommons

C’est l’un des quartiers les plus verts de la ville. Il pousse sur les bords du Canal d’Ille et Rance et multiplie les espaces partagés, jardins et lieux de détente... à quelques pas du centre-ville. Une opération immobilière “emblématique des aménagements de ville” selon la Maire Nathalie Appéré qui souligne la mixité, un souci accru de qualité de vie et la démarche éco-responsable qui a animé les concepteurs du projet. Achevé en 2019, ce petit quartier de 190 logements neufs s’étale sur 1.3ha.

Les parkings du quartier sont sous terre, deux buanderies, un atelier bricolage, une guinguette ont pris place sur les lieux, la démarche habitat durable à clairement mené la réflexion du projet.

Sources : metropole.rennes.fr

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur