Le Marché Immobilier de Saint-Malo : Quotas, Pénuries et Flambée des Prix

Temps de lecture estimé à environ 5 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 21 septembre 2023

[ mis à jour le 22 septembre 2023 ]

SOMMAIRE

Saint-Malo, la Cité Corsaire, est au carrefour de plusieurs dynamiques immobilières. Entre la montée en flèche des locations de courte durée, une pénurie de biens de plus en plus marquée et des prix au mètre carré qui s'envolent, la ville bretonne est un véritable baromètre des tensions qui agitent le marché immobilier de la côte bretonne. Plongée au cœur de ces enjeux qui redessinent le visage de la Cité de Vauban.

L'Effet Airbnb : Un Quota Peu Efficace

Pour tenter de réguler cette situation, la municipalité de Saint-Malo a instauré des quotas visant à limiter le nombre de logements pouvant être loués à court terme. Ces quotas avaient pour objectif de libérer davantage de logements pour les résidents permanents.

1 610 logements en location de courte durée peuvent actuellement être loués dans la ville. La réglementation limite l'autorisation de changement d'usage à un seul logement par personne physique pour une durée de trois ans, excluant ainsi toutes les sociétés. 1 604 autorisations ont déjà été délivrées et 343 dossiers sont en attente. La ville a été divisée en quatre secteurs, chacun ayant son propre quota.

Selon FranceTV Info, ces quotas instaurés par le conseil municipal le 24 février 2022 n'ont pas atteint leur objectif. Le nombre de locations de courte durée n'a pas diminué de manière significative, contribuant ainsi à maintenir une pénurie de logements pour les résidents de la ville.

Cette situation a des implications mesurables. La pénurie s'est accentuée, et les prix des biens disponibles ont augmenté, rendant l'accès au logement plus difficile pour les résidents permanents.

Pénurie de Biens : Le Casse-Tête des Locataires

Selon un article publié dans Le Monde en avril 2023, Saint-Malo fait face à une pénurie de biens immobiliers. Cette situation est exacerbée par le prix élevé du mètre carré. À Saint-Malo. Au 1er septembre 2023, le prix moyen du mètre carré était de 4 836 €/m². Les maisons se vendaient en moyenne à 5 318 €/m², tandis que les appartements se négociaient aux alentours de 4 561 €/m². Le prix varie en fonction du type de bien. Les appartements sont généralement moins chers que les maisons, ce qui peut orienter le choix des locataires vers des logements moins spacieux ou moins adaptés à leurs besoins.

Selon des données publiées par L'Express, le marché immobilier de Saint-Malo a connu une croissance significative ces dernières années. Le prix du mètre carré a augmenté de 37,5 % en l'espace de cinq ans. Cette augmentation rapide a des implications directes sur l'accessibilité du logement dans la ville.

Face à la pénurie et aux prix élevés, certains locataires se voient contraints de trouver des solutions temporaires. Selon la même source, il n'est pas rare que des personnes optent pour des locations de courte durée via Airbnb ou des résidences proposant des baux de trois mois renouvelables. Ces solutions, bien que pratiques à court terme, ne sont pas viables pour une installation durable.

Saint-Malo : le sujet litigieux des résidence secondaires

Saint-Malo est une des villes bretonnes présentant de bonnes opportunités d'investissement immobilier.

L'attractivité de Saint-Malo pour l'investissement immobilier repose sur plusieurs facteurs. La rentabilité locative est souvent mise en avant, notamment pour les biens situés dans des quartiers prisés. De plus, la valorisation à long terme des biens immobiliers fait peu de doute dans cette station balnéaire populaire de la Côte d’Emeraude.

Cependant, le caractère estival de cette attractivité a un coût. La ville connaît en effet une augmentation significative du nombre de résidences secondaires dont la part atteint désormais 26,5 % des logements malouins.

La hausse du nombre de résidences secondaires limite les options pour les locaux qui cherchent à se loger ou à investir dans la ville. En outre, ce phénomène accuse encore la hausse des prix, rendant l'accès au logement encore plus difficile pour les résidents.

Ce 21 septembre 2023, le conseil municipal de Saint-Malo a approuvé une augmentation de 45 % de la taxe d'habitation pour les résidences secondaires. Cette décision affecte 9 389 propriétés et devrait générer un revenu supplémentaire de 2,2 millions d'euros pour le budget municipal.

Des gens sur une place dans la vieille ville de Saint-Malo
© Oliverouge3 - Shutterstock

Les projets de programmes immobiliers neufs à Saint-Malo

Pour répondre à ce besoin urgent de logements la promotion immobilière locale a plusieurs projets de constructions de programmes immobiliers en cours.

Parmi les projets phares, le nouvel écoquartier de Lorette est en cours d'aménagement et prévoit la construction de 470 logements. Les premières habitations devraient voir le jour cette année, avec une livraison définitive attendue d'ici trois ans.

Par ailleurs, le site du Rosais, actuellement occupé par des services hospitaliers, va subir une transformation majeure. 133 logements et un parc public sont en projet. L'initiative vise également à valoriser la vallée du Vau Garni et à ouvrir ce site de plus de 3 hectares aux Malouins. Enfin, le secteur de Marville est également en chantier, avec la construction d'un parc de glisse et d'un centre de formation des apprentis.

Ces projets s'inscrivent dans une dynamique plus large de développement urbain et de revalorisation des espaces publics, tout en prenant en compte les enjeux environnementaux. Ils témoignent de la volonté de la municipalité de créer des espaces de vie agréables et durables pour les habitants.

Investir en immobilier neuf à Saint-Malo

Dans un tel contexte de tension immobilière, l’investissement en immobilier neuf à Saint-Malo apparait comme clairement judicieux. Avec une population de plus de 48 000 habitants, la ville attire chaque année environ 300 nouveaux résidents. Saint-Malo est en outre une ville adaptée à l'investissement en loi Pinel, avec près de 50 % de locataires dont le revenu médian se situe autour de 22 260 €.

La commune n'est pas seulement une destination touristique; c'est aussi un pôle économique en développement. Le quartier Saint-Servan abrite le plus grand employeur de la commune, l'hôpital Broussais, et ses plus de 2 000 employés Le quartier de Rothéneuf héberge l'entreprise Roullier qui emploie 1 000 personnes à l'année.

La ville est également bien desservie en termes de transports. La gare, située en cœur de ville, met Saint-Malo à seulement 45 minutes de Rennes.

Vous souhaitez consulter l’ensemble de nos programmes immobiliers neufs en Ille-et-Vilaine ? Cliquez ici 👇.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur