Logement modulaire : Un mode de construction qui gagne du terrain

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 05 juillet 2024

[ mis à jour le 08 juillet 2024 ]

SOMMAIRE

Solution d’urgence post seconde guerre, le logement modulaire a connu la disgrâce à la fin du XXe siècle pour revenir en force ces dernières années. Augmenté de nouvelles capacités, il est désormais au cœur de l’attention des GAFAM, outre Atlantique.

Des chantiers plus courts, moins polluants, des logements plus sains et moins chers... Focus sur une construction modulaire qui pourrait très rapidement devenir la norme dans le logement neuf individuel ET collectif.

J’achète mon logement neuf à Rennes

Boom du marché de la construction modulaire

Le marché de la construction modulaire est en pleine expansion, tant en France qu'à l'échelle mondiale. D'ici 2029, il devrait atteindre 97,13 milliards USD, avec une croissance moyenne de 8,78% par an.

Si la France accuse un certain retard par rapport à d'autres pays européens, elle affiche un fort potentiel de croissance.

La structuration de la filière hexagonale est, pour l’heure, majoritairement composée de PME familiales locales. On ne compte que deux grands acteurs spécialisés, GSCM et Cougnaud, tandis que les autres mastodontes du secteur comme Algeco, Losberger De Boer et Sheperd sont sous capitaux étrangers.

L'arrivée récente sur le marché de grands groupes de BTP comme Eiffage, qui a récemment racheté la société B3 EcoDesign spécialisée dans la construction modulaire à partir de containers maritimes, pourrait changer la donne.

Pourquoi cet intérêt grandissant ? Outre la réponse à une demande qui ne cesse de croitre, La loi Elan, entrée en vigueur en 2018, a simplifié les démarches administratives liées aux constructions modulaires, les rendant plus attractives pour les investisseurs et les promoteurs.

Un bon filon repéré par les GAFAM

La crise du logement, particulièrement aiguë à San Francisco a poussé Amazon a racheter la start-up californienne Plant Prefab, spécialisée dans la construction modulaire. L'objectif ? Proposer des logements "clé en main", rapides à construire et à moindre coût.

L'arrivée des Gafam sur le marché de la construction pourrait avoir un impact profond sur le secteur. Ces entreprises, habituées à travailler avec les nouvelles technologies et à proposer des solutions innovantes, pourraient contribuer à transformer la façon dont les bâtiments sont conçus, construits et exploités.

Sidewalk Labs, filiale de Google dédiée à l'innovation urbaine, planche sur un projet de ville intelligente à Toronto. Un projet qui intègre forcément la question du logement et pourrait faire appel à des solutions de construction innovantes.

De son côté, le non GAFAM mais néanmoins géant Airbnb, déploie ses prototypes de modules Backyard pour inventer le créneau du logement "partagé".

les logos des gafam
Gguy

Qu’est-ce qu’un logement modulaire en 2024 ?

Une construction modulaire est réalisée à partir d’éléments préfabriqués en usine puis transportés sur le site de construction pour être assemblés comme des Lego et posés sur des massifs bétons ou des longrines.

Cette méthode peut être utilisée pour construire des logements (y compris des logements adaptés PMR) mais également des bureaux, des écoles, des hôpitaux, des maisons, des hôtels, des bâtiments industriels, des centres commerciaux, etc.

Les bâtiments peuvent être entièrement modulaires ou combiner des modules avec une construction traditionnelle. Quant aux matériaux, bois, acier, béton ou une combinaison de ceux-ci sont possibles, avec une hauteur maximale conforme aux réglementations locales.

Si la construction modulaire gagne en popularité ces dernières années, c’est en raison de sa rapidité de construction, de son coût et d’une flexibilité qui permet une large variété de personnalisation bien loin des clichés des Algeco de chantier.

Les modules peuvent mesurer de quelques mètres à plus de 12m de long. La durée de vie des constructions modulaires en acier par exemple peut durer un siècle si la galvanisation n’est pas altérée mécaniquement. Dans tous les cas, vous pénétrez chaque jour dans des bâtiments administratifs réalisés en modulaire sans vous en douter.

Enfin à l’heure ou la production de carbone des chantiers est mesurée et plafonnée par la RE2020, la construction de logements modulaires est plus éco responsables que le traditionnel parpaing.

DfMA : Design For Manufacturing

Plus qu'une simple technique, le DfMA représente une approche holistique. Il s'agit de concevoir le bâtiment en pensant à sa fabrication en usine, en optimisant l'assemblage sur site. Les principes du DFMA incluent la réduction du nombre de pièces, la simplification des assemblages, et l'utilisation de composants standardisés. L'objectif ? Créer un "kit de pièces" facile à fabriquer et à assembler, réduisant ainsi coûts et délais de construction. Meilleure planification, réduction des erreurs et optimisation de la chaîne d'approvisionnement sont quelques-uns des avantages de cette méthode.

Histoire du logement modulaire : De l'habitat temporaire aux constructions durables

La construction modulaire ne date pas d’hier. Apparue entre les deux Grandes Guerres, et popularisée après la seconde, elle a su pallier à la forte pénurie de logements causée par les bombardements.

L'essor du modulaire dans les années 1960 et 1970

Dans les années 1960 et 1970, le logement modulaire a connu une popularité croissante en Europe, notamment dans les pays scandinaves et en Allemagne. Les progrès techniques et l'utilisation de matériaux plus sophistiqués ont permis de construire des modules plus spacieux et plus confortables, adaptés à une utilisation permanente.

Le modulaire face aux critiques

Dans les années 80, le logement modulaire essuie quelques revers. De nombreux architectes et urbanistes critiquent la banalité esthétique et le manque d'intégration des constructions modulaires dans l'environnement bâti.

Les occupants des constructions modulaires expriment parfois des insatisfactions quant à la qualité des matériaux, à l'isolation thermique et acoustique, ainsi qu'à l'agencement des espaces.

De fait, les premiers modules étaient souvent mal isolés et peu résistants aux intempéries.

L'évolution du modulaire vers des solutions durables

Au cours des dernières décennies, le logement modulaire a connu une évolution importante pour répondre à ces critiques. Les fabricants ont développé des modules plus esthétiques et personnalisables, en utilisant des matériaux durables et en intégrant des solutions d'efficacité énergétique.

Aujourd'hui, le logement modulaire est considéré comme une solution de construction viable et durable, capable de répondre à des besoins variés en matière de logement, d'éducation, de santé et d'infrastructures. Sa rapidité de construction, sa flexibilité et son coût relativement bas en font un choix attractif pour de nombreux projets.

Construction modulaire bois: l'avenir de l’immobilier décarboné ?

Magasin d'assemblage de maisons modulaires avec prêt-à-porter et inachevé. Illustration 3d
Jarama

En 2022, la prise en compte de l’empreinte carbone des matériaux, jusque-là réservée aux maisons individuelles des écolos les plus avant-gardiste est pour la première fois intégrée à la réglementation thermique imposée pour la construction de tout bâtiment, devenue RE2020 ou Réglementation Environnementale 2020.

La Stratégie nationale biodiversité 2030 présentée en 2023 souligne l’enjeu des filières courtes, du recyclage des matériaux, du recours aux matériaux biosourcés, et de la protection des milieux et des ressources. Or, issu de forêts gérées durablement, le bois offre une solution très honorable à ces problématiques dans le milieu de la construction.

D'après une récente étude publiée sur IOPscience une transition à grande échelle vers le bois comme matériau de construction principal en Europe pourrait capturer 420 millions de tonnes de CO2 sur les 20 prochaines années. Cela équivaudrait à retirer de l'atmosphère les émissions de 108 centrales à charbon, une contribution considérable à la lutte contre le changement climatique.

Malgré sa légèreté, le bois est un matériau robuste et durable qui offre une excellente résistance aux charges et aux intempéries, garantissant la longévité des constructions. L'ossature bois permet une édification plus rapide qu'avec des techniques traditionnelles, réduisant ainsi les délais et les coûts de construction.

La préfabrication des éléments en usine permet en outre des chantiers propres et organisés, limitant les nuisances sonores et les déchets sur site.

At last but not least, la malléabilité du bois offre une grande liberté de conception, permettant de réaliser des projets aux formes et aux designs variés, répondant ainsi à des styles et des besoins architecturaux divers.

Les nouveaux matériaux de la construction durable

Rennes : Des maisons modulaires pour lutter contre la crise du logement

Face aux 26 500 demandeurs de logements sociaux qui doivent attendre 3 ans en moyenne pour être logés dans le parc rennais, Rennes Métropole expérimente une solution alternative : les maisons modulaires. Ces habitations, construites hors site et rapidement assemblées sur des terrains disponibles, offrent une réponse temporaire et flexible aux besoins urgents en matière de logement.

Loin des clichés du mobile-home, ces modules sont de véritables petites maisons individuelles, avec tout le confort moderne. Proposées en deux modèles, T1 de 20m² et T2 de 30m², elles disposent chacune d'une terrasse et d'un cabanon de jardin. Leur conception modulaire permet même une certaine personnalisation.

Un atout : la rapidité de construction et de déploiement

L'un des principaux avantages de ces maisons modulaires réside dans leur rapidité de construction et d'installation. Fabriquées en usine en une quinzaine de jours, elles peuvent être prêtes à l'emploi, sur site, en seulement 24 heures.

Ces modules sont conçus pour être installés sur des terrains disponibles à titre temporaire, permettant ainsi une utilisation optimisée du foncier et une réversibilité des sites. Cette flexibilité répond à la nécessité de trouver des solutions d'hébergement en urgence, tout en préservant la vocation initiale des terrains.

Outre leur disponibilité quasi immédiate et leurs tarifs compétitifs, le profil résolument durable de ces logements modulaires a séduit l’édile rennaise. Fabriqués à partir de matériaux biosourcés, les modules sont réalisés localement ce qui limite le transport de matériaux.

« Produire de l’habitat avec un process industrialisé, rapidement et moins cher, cela montre que nous sommes pleinement dans une filière de décarbonation. À l’heure où le bâtiment est l’un des secteurs qui émet le plus de gaz à effet de serre, ces constructions sont vertueuses. »

Nathalie Appéré /Ouest-France 05/2023

Le logement modulaire en collectif et en hauteur

une grue porte un module bois sur un bâtiment de grande hauteur
studiovin

Selon Algeco, entreprise d'origine française bien connue pour ces installations modulaires métalliques de chantier, les constructions modulaires préfabriquées peuvent, en standard, être réalisées sur 4 niveaux soit R+4. Au-delà, les projets deviennent très complexes car la présence d’un ascenseur est obligatoire.

44 étages à Londres !

En 2019 le Mondial du Bâtiment mettait en lumière la construction modulaire. En guest ? Deux tours jumelles résidentielles, 101 George Street à Croydon, près de Londres. Ces buildings, hauts de 38 et 44 étages (136 mètres), battent le record du monde de hauteur en construction modulaire, détenu jusqu'alors par Bouygues avec ses tours Clement Canopy de 40 étages à Singapour.

Le projet britannique, mené par Tide Construction, a consisté à assembler des modules en acier fabriqués en usine par Vision Modular Systems. Une méthode qui a permis de réduire les délais de livraison de 35 semaines par rapport à une construction traditionnelle et selon les promoteurs, d'améliorer la qualité et de limiter les malfaçons.

Bouygues, qui compte déjà une quarantaine de réalisations modulaires à son actif, envisage de signer un premier projet au Royaume-Uni. Le groupe français projette également de construire une usine de modules au Maroc pour ses projets britanniques.

Si la main-d'œuvre représente une part importante du coût d'un module (30%), la France peut être performante dans ce domaine à condition de développer les compétences nécessaires. C'est dans cet objectif que la plate-forme Campus Hors Site a été créée. Cette plate-forme, initiée par Pascal Chazal, spécialiste du hors site, propose des formations gratuites aux professionnels du secteur, tels que les architectes et les promoteurs.

Le logement évolutif de A à Z
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur