© Kiev.Victor on Shutterstock

Pinel, RE2020 et BEPOS en adéquation avec la santé publique ?

Publié le 08 juin 2020 par
Caroline Tison
Caroline

Politiques de santé publique : l’environnement à l’honneur

"L'environnement est la clé d'une meilleure santé." Déclaration de l'OMS en 1999 à la Conférence ministérielle Santé et Environnement.

Prévenir, préserver et améliorer l'état de santé de la population française est un objectif majeur de l'Organisation Mondiale de la Santé. En 1999, elle déclare que la santé environnementale fait partie intégrante de la santé humaine. Le parallèle est simple : l'environnement et son état influe sur la santé des populations françaises et bien évidemment mondiale. La corrélation entre pollution et santé physique n'est plus à démontrer de nos jours. Nous savons que les activités humaines impactent fortement l'environnement planétaire qui lui-même impacte les personnes. Cercle vicieux et pernicieux.

Le marché des Lices à Rennes
© EQRoy on Shutterstock

Agir sur les facteurs environnementaux et améliorer la qualité de l'air, des eaux et des sols mais aussi le bruit permet non seulement d'améliorer la santé humaine mais aussi celle de la planète.

L'évolution des technologies, l'industrialisation et l'urbanisation ont fait l'objet d'évaluations de risques pour la santé et donc de réglementations et recommandations sanitaires.

Pinel et les Réglementations Thermiques main dans la main avec les stratégies nationales de santé

Suite au choc pétrolier de 1973, le Premier Ministre de l'époque Pierre Mesmer met en place la première Réglementation Thermique (RT) en 1974 concernant l'isolation thermique des bâtiments et le réglage automatique des installations de chauffage. En 1982, la RT connait une amélioration majeure avec l'imposition d'une réduction de la consommation énergétique suite au second choc pétrolier. Depuis, les RT ont été améliorées successivement jusqu'à aujourd'hui avec la RT2012 qui est devenue la RE2020 et qui sera mise en place à la fin de l'année civile. 2012 signait l'introduction des énergies renouvelables dans les habitats et bâtiments et 2020 arrive avec l'obligation de la construction de logements à énergie positive, c'est-à-dire que la production d'énergie devra être supérieure à sa consommation.

Ces différentes réglementations visent à réviser positivement la situation de l'environnement pollué par l'activité humaine et en même temps la santé de la population. Les personnes passant une majeure partie de leur temps dans des espaces clos, la qualité de l'air intérieur demeure importante et se doit d'être optimale tant pour l'état de santé de ses occupants que pour l'état de santé environnemental. Un exemple type des politiques publiques en matière de santé des habitants est la suppression de l'amiante dans les constructions. Amiante qui, on le sait, était un matériau cancérigène qui a fait de nombreuses victimes au sein de l'hexagone.

Une mère et sa petite fille jouant dans la nature
© Solis Imagines on Shutterstock

Le massif armoricain à l'avant-garde. Entre nature et éco-responsabilité : la santé de ses habitants

Avec sa population en constante évolution, le massif armoricain est un espace où il fait bon vivre avec un faible taux de chômage et de nombreuses industries qui offrent une employabilité certaine. Néanmoins la Bretagne reste une région particulièrement concernée par la pollution atmosphérique. Les principales sources de ce phénomène délétère à la santé des Bretons sont les transports routiers, le chauffage et l'agriculture malgré la présence des vents d'ouest.

Afin de parer à cet environnement dégradé, le massif armoricain investit dans des constructions neuves sous l'égide de la RT2012 et bientôt de la RE2020. En effet, afin de préserver la santé de sa population, la Bretagne et notamment les grandes villes et leurs communes périphériques font appel à des promoteurs immobiliers pour construire des programmes neufs d'habitation respectant les nouvelles normes énergétiques et écologiques.

Parmi elles, Chavagne, petite commune faisant partie de Rennes Métropole qui a vu naître très récemment pas moins de 7 programmes de logements récents qui font suite à l'augmentation de la population (+8 % depuis 2012). En plus de cette activité immobilière exponentielle, il lui tient à cœur de préserver non seulement son centre-ville mais également de créer des espaces verts structurants sur près d'un quart du site du quartier de La Touche.

Les annonces du neuf à Chavagne florissent et sont intégrées à la population autant jeune que vieillissante. La localité a prévu une programmation riche mettant en son cœur les politiques de santé publique avec la création d'une Maison de Santé, mais également la construction d'une résidence pour personnes âgées et MAPAD ouvrant 40 lits. Cette situation est plutôt confortable pour les personnes souhaitant se rapprocher de leur famille. Elle participe également à la lutte contre l'isolement des personnes âgées. Par ailleurs, la Maison d'Accueil Spécialisée, qui a ouvert ses portes en 2011, permet de recevoir des adultes atteints de handicaps tout en offrant une proximité avec leur entourage.

Bâtiments historiques de la vieille ville de Rennes
© Maziarz on Shutterstock

La RE2020 et les BEPOS, des renforts aux stratégies nationales de santé publique

Adoptée officiellement en décembre 2017 par le gouvernement, la Stratégie Nationale de Santé 2018-2022 promeut notamment des conditions de vie et de travail favorable à la santé. Insérée dans le premier axe du dossier, cette mesure concerne la réduction des facteurs de risques induisant des coûts sociaux considérables. Réduire l'exposition de la population à la pollution atmosphérique est un enjeu majeur énoncé par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Les Français étant exposés aux pollutions du sol et de l'eau principalement, de nombreuses pathologies en découleraient.

C'est ainsi que les nouvelles réglementations thermiques et "para-environnementales" vont dans le sens des politiques de santé publique. En ce qui concerne l'immobilier neuf, ces dispositifs sont obligatoires et ne cessent d'évoluer afin d'améliorer le quotidien et la qualité de vie des habitants mais également améliorer les conditions environnementales dans lesquelles nous vivons. C'est ainsi que les "BEPOS" (Bâtiments à Energie POSitive) voient le jour et sont appelés à devenir la norme dans les prochaines constructions de 2020.

S'inscrivant dans les préoccupations contemporaines environnementales et santéistes, l'immobilier neuf, la loi Pinel et les Réglementations Thermiques avancent en parallèle des politiques de santé publique mises en place par le gouvernement français. Santé humaine et environnementale vont désormais de pair et sont au cœur des innovations techniques et écologiques tout en correspondant aux recommandations sanitaires des Ministères.

Vous souhaitez
bénéficier de conseils
d'experts immobiliers ?