Levée de réserves : quels sont les recours après la livraison de mon logement en VEFA ?

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Léonard B." Léonard B.

le 10 novembre 2021

SOMMAIRE

©Alexandre zveiger - Shutterstock

La vente en l’état futur d’achèvement, abrégée VEFA, est une transaction fréquemment proposée par les promoteurs immobiliers. Elle permet d’acheter un logement qui n’est pas encore construit et qui doit respecter les toutes dernières normes. Ces ventes sont conclues partout en France, alors c’est un bon moyen pour acquérir un appartement neuf à Rennes, à Bordeaux, à Toulouse ou à Nantes par exemple.

Au moment de la livraison du logement en VEFA, qu’est-il possible de faire quand on constate des défauts ? Quels sont les recours possibles pour faire rectifier ces anomalies et enfin faire une levée de réserve ? Explications.

Logement en VEFA : les réserves à la livraison

© stockfour - Shutterstock

Les réserves qui peuvent être faites

Au moment de la remise des clés d’un logement vendu en VEFA à Rennes ou ailleurs, il est important d’émettre des réserves concernant tout ce qui n’est pas conforme au projet immobilier prévu. Les vices et les défauts de conformité doivent être clairement visibles : malfaçons, imperfections, mauvaises finitions, désordres, non-respect des aménagements et des matériaux prévus.

Il existe deux cas de figure :

Le délai accordé pour émettre des réserves

L’acquéreur peut mentionner des réserves au moment même de la livraison du bien. Le promoteur immobilier, souvent accompagné de son maître-d’œuvre à ce moment, doit alors les annexer au procès-verbal de livraison du logement en VEFA. Par la suite, l’acheteur dispose d’un délai d’un mois pour signaler les autres défauts éventuels qu’il n’a pas relevés auparavant. Ces signalements doivent être transmis au promoteur par lettre recommandé avec accusé de réception.

Remarque : il est absolument crucial d’envoyer ses réserves dans ce délai d’un mois après livraison, afin de pouvoir être pleinement couvert par les garanties de résultat qui engagent le promoteur.

Les garanties qui protègent l’acheteur en VEFA

©Pormezz - Shutterstock

Les acquéreurs de logements en VEFA peuvent se retourner contre les promoteurs lorsqu’il y a des défauts de conformité, en invoquant des garanties qui leur sont accordées par la loi. En effet, les constructeurs qui vendent ces logements à construire ont légalement des responsabilités vis-à-vis des acheteurs. Ces responsabilités s’appliquent pour les obliger à prendre les dispositions qui s’imposent, afin de corriger les défauts et d’arriver à la levée de réserve par l’acheteur. Cependant, il va de soi qu’un promoteur ne prend pas en charge les dommages qui ne sont pas de son fait.

La garantie de parfait achèvement : 1 an

C’est la garantie de parfait achèvement qui couvre l’acheteur pour la réparation des défauts apparents lors de la livraison du bien immobilier. Il doit absolument les signaler en émettant des réserves au plus tard dans le mois qui suit, sans quoi il ne pourra plus agir en justice pour demander réparation. Le promoteur dispose ensuite d’une année pour corriger ces anomalies. Certaines réserves complémentaires peuvent également engager la responsabilité du promoteur immobilier, mais ce dernier n’assumera pas les défauts dus à l’usure normale ou à l’usage du logement.

La garantie de bon fonctionnement : 2 ans

Le bon fonctionnement des équipements du logement vendu en VEFA est soumis à une garantie biennale. Les portes, les fenêtres, les revêtements muraux, les chaudières ou encore les radiateurs sont concernés par cette garantie biennale de bon fonctionnement.

La garantie décennale : 10 ans

Pour couvrir l’acheteur contre les risques qui compromettent la solidité de son logement, une garantie décennale est appliquée. En cas de fondations défectueuses, de fissures dans le bâtiment ou de problème rendant l’usage du logement impossible, cette garantie de dix ans est appliquée.

La demande de mise en conformité

© carballo - Shutterstock

Une fois les réserves notifiées, la responsabilité contractuelle du promoteur est présumée. Sauf s’il prouve qu’il ne s’agit pas de sa responsabilité, ce dernier doit effectuer les travaux correspondants pour arriver à la levée de réserve, car il a une obligation de résultat au titre des différentes garanties précédemment évoquées. L’acheteur n’a pas à prouver la faute du promoteur, il lui suffit de démontrer la non-conformité du bien immobilier.

Les réparations au titre de la garantie de parfait achèvement

Pour rappel, les vices apparents qui ne sont pas relevés dans le procès-verbal de réception du logement sont légalement considérés comme acceptés par l’acheteur. Auquel cas ce dernier ne peut engager la responsabilité du promoteur pour ces motifs précis. Selon les circonstances, il arrive cependant que le niveau de compétences de l’acheteur permette parfois d’estimer qu’un vice n’était pas apparent.

Après le délai d’un mois pour relever les défauts apparents du logement vendu en VEFA, le vendeur a un an pour effectuer les réparations correspondantes. Si tout n’est pas rectifié dans ce délai, l’acheteur peut ensuite saisir le tribunal pour mener une action judiciaire contre lui.

Les réparations au titre de la garantie de bon fonctionnement

Tous les équipements dissociables et démontables du logement acheté en VEFA font l’objet d’une garantie de bon fonctionnement de deux ans. Il est très important pour l’acheteur d’engager la responsabilité du vendeur pour ces motifs en respectant ce délai, sans quoi il sera impossible d’agir en justice contre lui.

Les réparations au titre de la garantie décennale

Un constructeur ne peut être exonéré de la garantie décennale, car c’est une garantie d’ordre public, sauf s’il peut prouver que la cause du problème lui est étrangère. Autrement, il est donc obligé de réparer les dommages qui compromettent la solidité de la construction. Les problèmes d’étanchéité, de mauvais fonctionnement du chauffage, de toiture défectueuse et de fissures sur la façade relèvent par exemple de cette garantie contre les dommages importants.

Remarque : il est conseillé de faire constater les dommages importants dans un logement vendu en VEFA par un huissier.

Dans le délai imparti de dix ans de cette garantie, l’acquéreur doit demander réparation de ces dommages au vendeur en lui adressant une lettre recommandée avec accusé de réception. C’est seulement de cette façon que le promoteur aura à assumer les réparations à ses frais et pourra être traduit en justice s’il ne le fait pas.

Remarque : dans un contrat de vente en VEFA, si des clauses limitent ou exonèrent le vendeur de la garantie décennale, celles-ci ne sont légalement pas recevables.

La levée de réserve et le paiement

© Natee Meepian - Shutterstock

A la livraison, en cas de non-conformité signalée, l’acheteur est en droit de consigner ce qu’il lui reste à payer auprès de la Caisse des dépôts et consignations sans être considéré en défaut de paiement. Le vendeur ne peut donc pas exiger tout de suite le versement du restant dû, ni refuser de donner les clés à l’acheteur à ce moment, ni demander à la justice la résolution de la vente avant la levée de réserve par l’acheteur. Ensuite, si le promoteur répare les anomalies dans les temps qui lui sont impartis, l’acheteur peut enfin opérer une levée de réserve et finir de le payer.

En bref…

A compter de la livraison d’un logement en VEFA, l’acheteur a un mois pour émettre des réserves s’il constate des défauts apparents. Il est important de respecter ce délai pour bénéficier de la garantie de parfait achèvement. Il peut également faire jouer la garantie de bon fonctionnement sur les équipements dissociables de l’habitation jusqu’à deux ans après la livraison, ainsi que la garantie décennale sur la solidité de la construction. C’est seulement quand le promoteur répare ces anomalies que l’acheteur peut faire une levée de réserve.

SOURCES
  • https://www.matera.eu/blog/levee-des-reserves
  • https://www.getunlatch.com/fr/blog/immobilier/levee-des-reserves-vefa/
  • https://immobilier.avocats-picovschi.com/livraison-d-un-bien-en-vefa-attention-aux-reserves.html
  • https://maprocedure.fr/immobilier/173-reserves-a-la-livraison-vefa-et-garantie-de-parfait-achevement
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur