L’îlot Beaumont, autour de la gare de Rennes est en construction

Temps de lecture estimé à environ 4 minutes.

Publié le 03 août 2018 par

Gilles Vidotto Avatar Gilles VIDOTTO

SOMMAIRE

Situé dans la zone de construction du business center EuroRennes, l’îlot Beaumont est un projet qui doit voir le jour en 2022. En attendant, la municipalité rennaise a tranché et c’est l’atelier Kempe Thill qui a été retenu pour mener à bien ce projet. Trois immeubles sortiront de terre et de nouveaux espaces de travail seront disponibles, ainsi que 240 logements neufs.

L’îlot Beaumont, pour dynamiser la ZAC EuroRennes

L’îlot Beaumont est situé tout près d’EuroRennes, le centre économique entourant la gare rennaise, à cheval entre les quartiers Thabor Saint-Hélier et Sud-Gare.

”L’îlot Beaumont qui s’inscrit dans la ZAC EuroRennes se définit comme un secteur “vitrine” sur le pôle de la gare, caractérisé par une programmation hybride”, souligne le site internet de la ville de Rennes.

En outre, les membres du cabinet Kempe Thill ont fait le choix d’une architecture en lien les codes établis par l’urbaniste Georges Maillols. Ce dernier était surnommé “l’architecte des trente glorieuses” et il s’est beaucoup inspiré du Corbusier. Dès lors, les nouveaux bâtiments présentent des façades disposant de grandes verrières et reflétant le paysage environnant.

“À l’image des Horizons, un immeuble emblématique de Rennes, il est ici fait allusion aux façades en béton armé avec un langage formel inspiré, loin de la monotonie des grands ensembles de cette époque”, ajoute la maire de Rennes.

Trois nouveaux bâtiments sortiront de terre

La restructuration de l’îlot Beaumont comprend alors la construction de trois édifices. L’un d’eux est composé de 18 étages, tandis que les deux autres sont de 10 niveaux. Ces derniers serviront à l’installation de bureaux et ils représentent une surface totale de 12.000 m². Toutefois, au sein de ces trois immeubles, 240 logements neufs seront érigés. Par ailleurs, l’activité commerciale n’a pas été laissée de côté. Effectivement, en rez-de-chaussée des bâtiments, ce sont des commerces ainsi que des restaurants qui seront érigés. Autant d'atouts susceptibles d'attirer les investisseurs au centre-ville, bien que la périphérie des métropoles françaises possèdent également de nombreux avantages.

Des espaces de verdures au sein de l’îlot Beaumont

Au pied des trois édifices, un espace arboré a été pensé par les concepteurs du projet. L’intérêt étant d’apporter une touche naturelle au projet et un espace récréatif où les futurs travailleurs pourront se retrouver et se détendre. De plus, les architectes ont souhaité que les bâtiments soient équipés de grandes façades vitrées. L’objectif étant que ces verrières servent à effacer les bâtiments du paysage en reflétant le ciel et le contexte environnant.

De plus, au centre des trois immeubles, se trouvent un jardin semi-public. Cet espace végétalisé est en partie réservé aux personnes qui travaillent au sein de ce complexe mais il est aussi accessible pour les Rennais. Toutefois, en son centre, un grand parvis est aménagé. Il s’ouvre au nord vers le boulevard Beaumont et une petite place commerciale accueillant des terrasses de restaurants et des commerces de proximité.

L’atelier Kempe Thill

L’atelier Kempe Thill est originaire de Rotterdam, aux Pays-Bas. Il est l’union des deux architectes Olivier Thill et André Kempe. Le cabinet a été reconnu en 2005 en gagnant le prix d’architecture Maaskant. Actuellement, le cabinet d’architecture est en charge de la transformation urbaine de plusieurs sites français. Pour exemple, l’atelier Kempe Thill construit un bâtiment destiné à accueillir des logements dans le quartier Montmartre à Paris. Depuis le 17 juillet 2018, la municipalité rennaise a confié au cabinet d’architecture Kempe Thill, l’aménagement de l’îlot Beaumont.

EuroRennes, le coeur de la métropole rennaise

EuroRennes est le centre d’affaires de la ville de Rennes. Il s’installe au plus près de la gare de la ville et il a pour objectif de contribuer au bon développement économique de la métropole rennaise. Actuellement, ce sont 23.500 m² de surface de bureaux qui sont en phase de construction.

Le projet urbain a été déclaré d’intérêt communautaire en 2009. Cette notion renvoie à l’intérêt des communautés d’un point de vue territorial. Le terme communauté représente alors un groupement de communes ou d’une agglomération.

Le calendrier prévisionnel prévoit le dépôt du permis de construire du projet de l’îlot Beaumont d’ici la fin de l’année. Les travaux doivent débuter dès le premier trimestre de l’année 2020, pour une livraison prévue au cours de l’année 2022.

Partager sur