© Jodie Johnson / Shutterstock

Face à la flambée des prix de l'ancien, le neuf devient compétitif

Publié le 22 mai 2020 par
Caroline Tison
Caroline
Un jeune couple examine les plans de son futur logement
© Solis Images / Shutterstock

Le charme de l’ancien supplanté par le charme économique du neuf

Le bois, les poutres apparentes, la pierre, les vieilles cheminées à foyer ouvert, les maisons à colombage… Les prix flambent dans les métropoles françaises avec une explosion de la demande et la rareté de ces biens d’exception qui font le charme des centres villes et l’identité régionale. Représentant de la typicité des différentes villes de France, l’ancien perd peu à peu de son charme auprès des acheteurs lorsque vient la question épineuse du prix. En effet, il a été constaté une nette augmentation de la valeur immobilière de ces biens dans les grandes villes de l’hexagone : Lyon, Nantes et Rennes principalement.

À Rennes, le déséquilibre entre l’offre et la demande s’est encore accentué ces derniers mois. Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la capitale bretonne. Le marché locatif y est particulièrement dynamique, en grande partie grâce à la population étudiante et au taux de rentabilité supérieur aux autres métropoles régionales de l’Ouest (…).

Côté acheteurs, la pression de la demande est telle que les prix augmentent, certains quartiers enregistrant parfois des hausses supérieures à 10 %. Les taux restant bas, les jeunes actifs, souvent primo-accédants, n’hésitent pas à passer à l’achat - Extrait de l’article “À Rennes, construire écologique est la priorité”, publié le 14 mai 2020 sur l’Obs.

En plus de leur désavantage financier, ces produits immobiliers sont également victimes de leur succès. Forte demande, bien rare et donc pénurie. Difficile de contenter tout le monde et principalement les bourses les plus modestes. Toulouse et sa brique rose, Strasbourg et ses colombages, il devient ardu de dénicher des biens avec des architectures aussi charmantes et atypiques. La tendance est désormais au neuf, au sobre, à l’efficacité tout en maintenant un confort et des prestations de standing dans les nouveaux logements français.

Le neuf, un investissement sur le long terme, écoresponsable et avantageux

Les atouts des habitations récentes sont multiples et divers. Entre modernité et confort se glissent des avantages non négligeables en termes de coût financier et d’investissement. En effet, acheter ou faire construire dans le neuf assure certains bienfaits tant au niveau individuel avec la défiscalisation qu’offre la loi Pinel qu’à un niveau plus global avec les nouvelles normes en vigueur en matière d’écologie et d’environnement. De plus en plus sensibilisés aux problématiques contemporaines environnementales, les acheteurs se tournent désormais vers l’immobilier neuf. La transmission d’un patrimoine reste également un sujet qui importe aux investisseurs. Gage de pérennité, l’immobilier se transmet sur des générations et profite aux personnes ayant à cœur de laisser une trace derrière elles. L’investissement dans le neuf et notamment dans le locatif permet également d’assurer une retraite ou du moins son complément grâce aux loyers encadrés par la loi Pinel.

Extension de terrasse d'une maison contemporaine
© Jodie Johnson / Shutterstock

Alternative économique à la flambée des prix de l’ancien, le neuf est aujourd’hui une valeur sécuritaire. Avec néanmoins une différence de prix de 30 % supérieur à l'ancien, le neuf se rattrape sur le long terme et sur des arguments écologiques imparables. Avec un amortissement sur plusieurs années et des avantages économiques non négligeables, le marché du neuf devient comparable à celui de l'ancien. Plus écologique tout en gardant des services à la hauteur de la demande, l’immobilier récent permet des revenus réguliers. À hauteur de deux investissements maximum par an et un plafond de 300 000 € annuel, les bénéfices se retrouvent dans les loyers mensuellement versés en fonction du zonage Pinel et donc du prix au mètre carré. Cette loi qui a succédé au régime Duflot propose des profits personnels appréciables avec une réduction d’impôts intéressante. Non seulement le neuf et le dispositif Pinel permettent un abattement fiscal mais le taux de la TVA est également réduit à l'instar des frais notariés sans oublier l'exonération de la taxe foncière de 2 à 7 ans. Par ailleurs, dans l'immobilier récent, la facture énergétique se retrouve divisée par deux avec une économie d'énergie considérable selon les nouvelles normes environnementales. Les gains de l'investissement dans le neuf compense l'écart des prix entre l'ancien et le neuf et les deux marchés deviennent alors comparables.

L’air du temps est désormais à l’écologie, aux énergies renouvelables mais également aux placements sûrs et durables. Désormais nationalement connu, le dispositif Pinel s’est implanté un peu partout sur le territoire métropolitain et d'Outre-Mer. Les grandes villes françaises exemplifient le succès de cette méthode d’investissement réfléchie et sûre, profitable autant aux individus qu’à l’urbanisme et l’environnement.

Pour les populations jeunes et actives, il est parfois difficile de trouver un logement répondant aux valeurs écologiques actuelles et correspondant également aux contraintes géographiques et économiques, d’autant plus pour les personnes venant tout juste de s’insérer sur le marché de l'emploi.

Trouver un logement dans une région en forte croissance démographique

On pourrait s’inquiéter de l'état du parc immobilier dans les grandes villes françaises qui appellent de plus en plus de personnes qualifiées sur le marché de l’emploi mais qui ont également une vie étudiante prospère. Il n’en est rien. Exemple.

Une mère aide son bébé à marcher sur la plage
© Lolostock / Shutterstock

Rennes, 1ère ville de Bretagne, désormais à moins d’une heure trente de Paris

À Rennes, la démographie est en constante augmentation. Avec 214 000 habitants en son centre et une vie universitaire riche, il est légitime de s’interroger sur l’état du parc immobilier dans cet espace qui ne demande qu’à s’étendre avec une activité économique florissante.

La nouvelle ligne LGV Bretagne reliant Brest à Paris-Montparnasse et passant par Rennes réduit le temps de trajet à 1h25 pour les Rennais désirant se rendre dans la capitale. Ce nouvel aménagement ferroviaire participe à l’essor démographique de la métropole du Grand Ouest et donc à l’activité immobilière.

La situation géographique de Rennes est favorable au développement culturel avec la proximité de Saint Malo, du Mont Saint Michel et de la côte d’Emeraude. Vecteur d’emplois, le secteur du massif armoricain dont fait partie la ville comporte de nombreuses industries (automobiles et agroalimentaires) mais aussi un pôle important universitaire et de recherche et enfin une employabilité certaine dans le secteur du journalisme avec le quotidien Ouest-France.

Malgré une évolution positive de la démographie rennaise, son parc immobilier suit le mouvement

En 2020, c’est 160 programmes neufs au centre-ville et près de 30 000 nouveaux appartements à la vente allant du simple studio à partir de 83 000 € au T5. La forte demande locative peut préoccuper les personnes souhaitant trouver un appartement à Rennes et s’installer en son centre afin de profiter des commodités de cette ville active. Mais il n’en est rien. Force est de constater, là encore, que le neuf se substitue à l’ancien notamment dans le quartier de Beauregard.

Le parc de Beauregard à Rennes
© Jacques Le Letty / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)

Le quartier de Beauregard s’inscrivant au Nord-Ouest de Rennes qui se trouve dans une zone dite « B1 » selon le zonage Pinel, les loyers sont encadrés à hauteur de 10,44 € par mètre carré ce qui rend ce site aussi attractif financièrement que localement puisqu’il se compose d’un centre commercial, de complexes sportifs, de campus universitaires, d’écoles primaires, jardins, parcs et administrations.

Charme de l’ancien, oui, mais transition énergétique et économique inévitable

L’immobilier français a donc encore de beaux jours devant lui avec le renouvellement des logements aux nouvelles normes énergétiques et écologiques qui profitent financièrement aux propriétaires et locataires et écologiquement à la planète. Si l'immobilier français connaît une flambée des prix, la mise est désormais faite sur le neuf qui est encadré, sûr et tout aussi charmant au niveau du confort et des prestations proposées. Prendre les Rennes de vos placements immobiliers et investir dans le neuf et la pierre est devenu depuis quelques années la tendance économique et tend à se démocratiser et s’installer durablement dans le temps.

Vous souhaitez
bénéficier de conseils
d'experts immobiliers ?