Comment repérer les arnaques à la location : nos conseils

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Miora R." Miora R.

le 13 juillet 2022

[ mis à jour le 19 août 2022 ]

SOMMAIRE

Les arnaques à la location se multiplient sur le marché français et il n’est pas toujours facile de les détecter, notamment si l’on manque d’expérience. Si vous avez pour projet de louer un appartement neuf à Rennes, Toulouse, Montpellier ou dans n’importe quelle grande métropole, nous vous invitons à consulter les quelques conseils que nous allons vous lister dans les lignes suivantes pour éviter de perdre du temps et surtout de l’argent.

Éviter les pièges à la location : les détails à prendre en compte

© Teacher Photo - Shutterstock

Trouver un logement à louer dans une zone tendue est devenu un vrai parcours du combattant, en raison du déséquilibre entre offre et demande. Pour augmenter cette difficulté, des personnes malveillantes essaient d’exploiter ce genre de situation pour arnaquer les futurs locataires.

Les recherches d’appartements ou de maisons se font sur internet dans la majorité des cas. Cela ouvre la voie aux arnaques, car elles peuvent se mettre en place plus facilement à distance. Voici quelques conseils à suivre pour éviter de tomber dans les pièges à la location.

Quels sont les types d’arnaques les plus fréquents ?

Avant de voir comment contourner les arnaques à la location, il faut d’abord que l’on comprenne comment ces personnes opèrent. En premier lieu, nous avons ce que l’on appelle l’arnaque au dépôt de garantie. Ensuite, nous avons l’arnaque au crédit de consommation.

L’arnaque au dépôt de garantie

Le dépôt de garantie est à payer au propriétaire-bailleur au moment de la signature du bail. De manière générale, le montant de ce dépôt équivaut à un mois de loyer pour un logement vide et de deux mois au maximum pour un logement meublé. Les arnaqueurs procèdent de la manière suivante pour obtenir ce qu’ils veulent :

L’arnaque au crédit de consommation au nom de la victime

©Vektor illustration - Shutterstock

Il s’agit ici d’une arnaque assez courante. Pour se constituer un dossier de location, il est obligatoire d’intégrer plusieurs pièces justificatives, à l’instar du justificatif d’identité, du justificatif de ressources, du justificatif de situation professionnelle, etc. Les arnaqueurs profitent du fait que les locataires ont tendance à se précipiter et envoyer directement leur dossier lors du premier rendez-vous, sans avoir réalisé une visite de l’appartement.

Le problème réside dans le fait que les informations contenues dans ce dossier sont sensibles et peuvent être utilisées à des fins malveillantes. Grâce à toutes les pièces en leur possession, il est facile pour les arnaqueurs d’usurper l’identité de leurs victimes et d’ouvrir un crédit à la consommation en leur nom.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60

Nos conseils pour éviter les arnaques

Il est important de souligner que tout le monde peut être victime de ce genre de situation. Cela n’arrive pas toujours aux autres. Ainsi, il est fortement conseillé de ne pas se précipiter lorsque l’on souhaite louer un appartement et de suivre les indications suivantes.

Se méfier des annonces « trop belles »

Il existe bel et bien de bonnes affaires dans les annonces immobilières publiées sur les sites spécialisés, mais lorsque l’annonce est « trop belle pour être vraie », c’est qu’il peut y avoir anguille sous roche. Avant de prendre contact avec le propriétaire, essayez de faire une petite comparaison du loyer avec ceux du secteur de l’appartement en question. Le prix affiché doit être conforme à la réalité du marché ou légèrement en dessous.

Par ailleurs, il faudra prêter une attention particulière aux photos publiées. Si celles-ci sont floues ou prises sous des angles approximatifs, c’est qu’il peut y avoir un problème quelque part. Les arnaqueurs publient parfois des photos importées depuis des sites de banques d’images. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à faire une recherche d’image inversée sur le moteur de recherche que vous utilisez.

Appeler directement le propriétaire

Les locataires ont parfois le réflexe de contacter les propriétaires par mail ou par le biais d’autres types d’application de messagerie. Pour essayer de démasquer les arnaqueurs et pour vous rassurer, le mieux est de joindre directement le propriétaire par téléphone. Cela vous donnera de précieuses informations sur la « position géographique » de votre interlocuteur.

Ne pas payer pour réserver un logement

Si le propriétaire-bailleur vous demande de payer une quelconque somme d’argent pour qu’il puisse vous réserver l’appartement, c’est qu’il s’agit ni plus ni moins que d’un arnaqueur. C’est une des fraudes les plus répandues en ce moment. Dans la majeure partie des cas, celui qui vous demandera cette avance n’est pas le vrai propriétaire. Il convient de rappeler que ce genre de pratique est totalement inappropriée et surtout illégale.

Ne jamais accepter un paiement en mandat cash

©nadia_if - Shutterstock

Si lors d’un échange avec le supposé propriétaire, celui-ci évoque le terme « mandat cash », suspendez toute négociation et écourtez la conversation. Beaucoup d’arnaqueurs utilisent ce moyen de paiement par le biais de diverses plateformes : Mandat Ria, Moneygram ou Western Union.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le mandat cash, il s’agit d’un moyen de transfert d’argent liquide à votre destinataire sans que l’argent passe par un compte bancaire. La somme sera versée vers un compte à l’étranger et retracer les arnaqueurs sera extrêmement difficile.

Détecter les signes qui permettent de démasquer les arnaqueurs à la location

Si vous n’avez trouvé aucune anomalie dans l’annonce publiée que vous avez lue, il est important de détecter quelques indices supplémentaires qui vous permettront de cerner l’individu. Premièrement, si le propriétaire essaie de trouver une excuse à chaque fois que vous devez visiter l’appartement (maladie, voyage, etc.), c’est qu’il a quelque chose à cacher. Par la suite, les arnaqueurs à la location utilisent de fausses cartes d’identité pour vous convaincre que vous pouvez leur faire confiance.

Il est impératif que vous visitiez l’appartement avant d’entamer les démarches nécessaires. Deuxièmement, si la personne insiste sur le fait que vous deviez communiquer avec lui par mail et non par téléphone, comme on l’a souligné précédemment, c’est qu’il y a certainement un escroc derrière un écran. Et enfin, un propriétaire trop méfiant et qui donne des informations un peu vagues lorsque vous lui demandez des informations précises sur le logement est un signe qui devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur