La référence de l’immobilier neuf depuis 15 ans !
Tout pour vivre et investir, s'informer sur la loi Pinel à Rennes.
9h - 20h du lundi au samedi
fermer
L’immobilier neuf à Rennes : nos experts passent sur France 2 !

Ma Recherche Pinel

Recherchez un bien parmi plus de 70 programmes éligibles à la loi Pinel

Rennes : un écoquartier haut de gamme pour investir à Betton

Le programme Villa Saint Martin, de Lamotte promoteur immobilier, à BettonCrédit photo : Le programme Villa Saint Martin, à Betton © Lamotte promoteur immobilier

Au nord de Rennes, Betton est considérée comme étant la 9e ville la plus peuplée du département d’Ille-et-Vilaine avec un peu plus de 10.000 habitants. Dans une démarche de valorisation du territoire et de développement de la commune, la municipalité a décidé de mettre des terrains en vente, l’objectif étant que de nouvelles entreprises puissent venir s’installer sur le sol bettonnais et qu’elles contribuent au bon développement économique de la ville et de toute la métropole.

Betton souhaite également construire un écoquartier. Sur 19 hectares de superficie, il est prévu la construction de plus de 600 logements, où les premiers habitants pourront emménager dans le courant de l’année 2020.

Une dynamique nouvelle arrive sur la ville

Construction de logements neufs, développement des surfaces commerciales... La politique de la ville de Betton est en faveur de l’emploi et du développement urbain. La commune souhaite en effet séduire de nouvelles sociétés qui pourront dynamiser le territoire et être source d’arrivée de nouveaux habitants.

De nouveaux viviers d’emploi

Saint-Grégoire et Cesson-Sévigné, des villes voisines, ont su séduire et attirer de nouvelles entreprises. Cela n’a pas été autant le cas pour Betton, la commune n’a connu aucune installation de grande entreprise ces dernières années. Pour autant, avec la volonté déployée par la mairie bettonnaise, la tendance semble s’inverser.

2019 est l’année où le groupe Altenov, spécialisé depuis 40 ans dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’industrie manufacturière et autres industries tertiaires, quitte le sol de Cesson-Sévigné pour construire son nouveau siège à Betton. L’industriel va alors s’installer au sein de sa commune, avec un peu plus de la moitié de ses 400 salariés.

Au Sud de Betton, dans le quartier des Rignés, une nouvelle zone d’activités d’une trentaine d’hectares est en phase de construction. Elle se situe tout près des magasins Décathlon et Leroy Merlin, et s’installe à proximité de la départementale D175 reliant directement Betton à Rennes. La première entreprise à s’y implanter est le groupe AD Distribution, qui prévoit d’employer environ 50 employés dans un premier temps, pour au final atteindre 80 salariés. Cette entreprise est spécialisée dans la vente de pièces automobile. La Poste va aussi investir dans cette nouvelle ZAC, en créant une unité d’environ 100 salariés, spécialisée dans la gestion des colis.

Une nouvelle donne commerciale ?

À proximité de la gare de Betton, dans le quartier de La Plesse, la ville a imaginé la construction d’une grande surface de près de 3.000 m² de superficie. Toutefois, l’élaboration de cette entité commerciale est compromise, comme l’explique le maire de Betton : « On l’espérait mais il faut être réaliste, c’est compromis à l’endroit initial ». Et pour cause, les enseignes sujettes à s’y installer n’y voient pas de rentabilité tant que le passage à niveau est un handicap à la circulation routière.

« Franchement, il n'arrivera pas demain. La création d'une zone d'aménagement concertée (ZAC) est toujours une procédure très longue. Il y a quatre ans, quand le projet débutait, plusieurs supermarchés étaient potentiellement intéressés. Pour ce terrain de 3 000 m2 destinés à une surface commerciale, on a auditionné plusieurs investisseurs. À l'époque, les besoins paraissaient évidents, avec tout autour des populations en hausse, un seul magasin pas très grand dans le centre.
Depuis, les opérateurs sont moins pressés. La grande distribution est plutôt dans une phase de repli. Le marché est volatil. Les consommateurs commandent sur internet. »
Michel Gautier, maire de Betton

La recherche d’un nouvel emplacement est donc en cours. L’attention se porte sur le quartier de La Forge, qui semble l’endroit idéal pour la création de cette nouvelle zone commerciale. Toutefois, la municipalité de Betton se retrouve devant une interrogation : « Est-ce qu’il ne faudrait pas plusieurs magasins plutôt qu’une seule grande marque ? ». Plusieurs enseignes se sont déjà manifestées, selon les dires du maire, qui cite notamment le supermarché Biocop.

Le marche le dimanche matin a BettonCrédit photo : Le marché du dimanche matin à Betton © Ville de Betton

Le Trégor en rénovation

Le petit centre commercial du Trégor, situé à environ 200 mètres de la place de l’Église, s’apprête à être rénové et modernisé. Les premiers travaux ont commencé au début de l’année 2019. Une partie des bâtiments anciens est actuellement en démolition. Le chantier doit durer environ 8 mois, et se terminer dans le courant du mois de septembre 2019.

200 logements neufs rue de Rennes

L’ancien entrepôt de la société Lactalis a été détruit, après 25 longues années d’abandon. Sur l’espace récupéré, un projet immobilier doit sortir de terre. Celui-ci prévoit la construction de 200 logements, dont les immeubles seront disposés en « lanières », comme le souligne Michel Gautier, maire de Betton.

« Cette démarche de rénovation urbaine donnera une entrée de ville beaucoup plus qualitative. »
Michel Gautier, maire de Betton

Une nouvelle salle de sport aux Omblais

Le quartier des Omblais, situé à l’ouest du centre de Betton, verra la construction et l’agrandissement d’immeubles. Le plus gros projet est celui de la nouvelle salle de sport du côté des Omblais. Il s’agira alors de la cinquième salle de la commune. Pour sa construction, 3 millions d’euros ont été débloqués.

Un parc dédié à la biodiversité à Vau Chalet

Vau Chalet est une zone inondable, dans laquelle il est déconseillé de construire de nouveaux bâtiments. C’est pour cela que la municipalité de Betton souhaite que ce territoire de 70 hectares devienne un véritable poumon vert :

« Zones inondables ne veut pas dire inaccessibles, bien au contraire, insiste le maire. C’est idéal pour les balades, avec une faune et une flore incroyables. Au budget cette année, on a inscrit l’installation de ruches, l’implantation de plusieurs espèces d’arbres, un observatoire pour les oiseaux. »
Michel Gautier, maire de Betton
La ZAC de la Plesse et de la Chauffeterie Crédit photo : la ZAC de la Plesse et de la Chauffeterie, où doivent se construire les 630 logements neufs de l'écoquartier © Ville de Betton / Groupe Giboire

Un nouvel écoquartier d’ampleur à La Plesse – La Chauffeterie

La zone d’aménagement concertée de La Plesse - Chauffeterie, à l’est de la commune, est un projet important qui est en phase de se concrétiser. Les études ont été effectuées et les premiers travaux de l’écoquartier ont débuté en 2014.

Au total, ce projet immobilier prévoit la construction de plus de 630 logements neufs.

Des terrains à bâtir et un accompagnement obligatoire à la conception

Les premiers terrains à bâtir ont été mis en vente au sein de l’écoquartier. Leur superficie est d’environ 350 m². Les futurs acquéreurs pourront choisir le constructeur, mais seront contraints de respecter un cahier des charges bien précis et adapté aux exigences énergétiques du projet global de l’écoquartier. Pour les aider dans leur projet de construction, les acheteurs seront accompagnés par l’Agence locale de l’énergie et du climat. Il s’agit d’une étape obligatoire pour que La Plesse-Chauffeterie obtienne le label d’écoquartier.

Les promoteurs qui projettent de réaliser des programmes immobiliers sont aussi soumis à ces règles de constructions. Cette écocité sera ainsi composée de trois îlots d’habitations, regroupant au total 55 logements neufs.

Un nouvel écoquartier qui mise sur l’harmonie

L’écoquartier La Plesse - La Chauffeterie est un projet structuré autour d’un parc urbain contemporain, qui sera entouré d’îlots de logements. Cette configuration semble être la plus adéquate, selon les architectes, pour faciliter les relations entre les habitants.

Les immeubles d’habitations, quant à eux, présentent des normes raisonnables. Effectivement, les programmes immobiliers sont de taille humaine et proposent une diversité de formes et d’architectures. L’objectif ? Défendre un certain nombre de valeurs au travers d'un travail urbanistique sur :

  • la qualité du cadre de vie,
  • l'aménagement de zones de transition entre les échelles urbaines et humaines,
  • l'implantation des logements à proximité immédiate espaces naturels de l’écoquartier,
  • une construction et des bâtis respectueux des enjeux environnementaux.

L’écoquartier de La Plesse - La Chauffeterie se construit sur un terrain de près de 19 hectares et il prévoit de conserver 9 hectares qui seront exclusivement réservés à la création d’espaces verts publics. Ces zones de détente figurent comme des espaces de connexions entre habitants et où les circulations douces (piétons, vélos) sont privilégiées.

Plan d'aménagement de la ZACCrédit photo : Plans extraits du dossier de réalisation mars 2018 © Groupe Giboire / ville de Betton

Suite de l’opération après réalisation d’un contournement des voies ferrées

Les premiers travaux ont débuté au début de l’année 2019, l’objectif étant que les terrains achetés par les propriétaires leur soient confiés pour fin 2019 et que les premiers habitants puissent emménager fin 2020.

Une fois ces premiers logements construits, il restera plus de 70% du total des habitations prévues à bâtir. Au total, ce sont quatre phases de construction qui vont s’échelonner d’ici 2030. Toutefois, la deuxième tranche de la ZAC n’est pas encore actée. Elle est, en effet, liée au contournement de la voie ferrée. La ville est dans l’attente de la réalisation d’une trémie permettant de supprimer le passage à niveau. De nombreuses études sont toujours en cours et l’affaire devrait être parfaitement résolue d’ici 2023.

« Oui, la trémie serait vraiment l'élément déclencheur.
Ce passage souterrain pour remplacer le passage à niveau changera toute l'accessibilité du secteur. Sauf qu'on ne sait toujours pas quand ce sera fait. On nous le promet au plus tôt pour 2023 - 2025. C'est une machine infernale qui demande de longues études et des gros travaux. Un budget de 10 millions d'€ est acté à 80 %. Les 20 % de financement qu'on attend doivent venir de l'État, qui a confirmé que ce chantier était nécessaire. Mais ce passage à niveau n'est pas classé prioritaire, comme celui du boulevard Marbeuf, à Rennes, par exemple. »
Michel Gautier, mairie de Betton

Les nouveaux espaces publics végétalisés de l’écoquartier de Betton

Visuel de la rambla prévue a BettonCrédit photo : La rambla prévue au cœur du nouveau quartier © Archipole urbanisme et architecture / Ville de Betton / Groupe Giboire

Le parc urbain de centralité

Ce parc urbain est un espace public qui propose plusieurs fonctions : place publique, parc et prairie. Effectivement, à l’entrée du parc urbain se trouve une petite rambla arborée qui mène vers la place centrale minérale. De part et d'autre de la rambla seront mis en place un skate-parc ainsi que des zones de jeux pour les enfants et les adolescents.

Au nord de la place, se trouve une vaste prairie qui a été pensée pour accueillir des zones de pique-niques. Du mobilier urbain en bois et en béton (tables, bancs, barbecues) sera, de ce fait, installé. Dans le prolongement de cette étendue de verdure, on trouvera une plage de pierre qui sera conçue comme un espace ludique sur le thème de l’eau, avec des jets d’eau et des brumisateurs. Le cœur de ville de Betton disposera ainsi d’un nouveau lieu de fraîcheur.

Le projet de ce parc urbain n’en oublie pas de rester respectueux du territoire. Sur les rives du parc, des canaux de gestion des eaux de pluie seront installés et agrémentés de plantes de lieux humides, l’objectif étant de créer une véritable lisière végétale au parc.

Le « Bois habité »

Le « Bois habité » est situé dans le secteur de la Chauffeterie. Ce projet permettra de développer un îlot mixte qui saura créer la transition entre la zone urbaine et les zones rurales. Le « Bois habité » est appelé à devenir un véritable terrain de jeu pour les architectes, qui auront toute liberté d’imaginer et d’implanter les immeubles d’habitations comme ils le souhaitent.

Les bâtiments s’immisceront alors dans un paysage naturel composé de chênes, hêtres, châtaigniers, érables et frênes. Le « Bois habité » a été pensé de manière à ce que l’espace public s’étire jusqu’aux pieds des bâtiments. Le stationnement des véhicules sera géré en rez-de-chaussée des îlots d’habitations pour que le parc forestier soit exclusivement piéton et quasi-exempt de la circulation automobile.

Sources :

  • « Dynamisme. Betton : la ville de la métropole de Rennes qui attire les entreprises », par Karin Cherloneix - La Tribune.fr, 28/01/2019
  • « Betton. La Plesse première tranche de logements », par Karin Cherloneix - La Tribune.fr, 12/12/2018
  • « Les chantiers qui attendent Betton en 2019 », par Karin Cherloneix - La Tribune.fr, 29/09/2018
  • « Betton infos », magazine municipal - La Tribune.fr, février 2018
  • « ZAC La Plesse - La Chauffeterie » - Dossier de Réalisation - La Tribune.fr, mars 2018
Trouvez le bien neuf idéal !
Contactez-nous
Donnée invalide
Veuillez remplir le champs 'Nom'
Donnée invalide
Veuillez renseigner le champs 'Téléphone'
Veuillez renseigner le champs 'Adresse de messagerie'
Veuillez remplir le champs 'Ville'
Code postal invalide.
Please let us know your message.
Nos partenaires en immobilier neuf à Rennes
  • Logo Altarea
  • Logo Bouygues Immobilier
  • Logo Bpd Marignan
  • Logo Credit Agricole immobilier
  • Logo Edelis immobilier neuf
  • Logo Eiffage immobilier
  • Logo European homes
  • Logo Icade
  • Logo Fonta
  • Logo Kaufman and broad
  • Logo nNxity
  • Logo Urbat
  • Logo Vinci immobilier

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la réalisation de statistiques de visites.
J'accepte