Les habitants de Rennes constituent un jury pour établir une charte de construction ©Elena Elisseeva - Shutterstock

Rennes se dote d’un jury de citoyens pour collaborer avec les promoteurs immobiliers

Publié le 05 janvier 2021 par
Camille Morere
Avatar de l'auteur "Camille MORERE"

À Rennes, les projets immobiliers lancés par la municipalité sont parfois contestés par les riverains. Depuis les élections municipales du début d’année, la mairie souhaite densifier le cœur de Rennes en construisant la ville sur elle-même.

“Si l’on veut conserver une ceinture verte, si l’on veut cesser de consommer des terres au profit de l’urbanisation, il n’y a pas d’autre solution que de densifier la ville. C’est d’ailleurs l’objectif de plan local d’urbanisme”, affirme Marc Hervé, adjoint au maire.

Mais comme souvent, les programmes immobiliers neuf à Rennes inquiètent les habitants qui se mobilisent pour tenter de stopper les projets de construction. Comme c’est le cas dans la rue Coquelin où un bâtiment doit se construire en face d’une résidence senior. Ou encore l’exemple de l’hôtel de luxe 4 étoiles entre le boulevard de la Liberté et la rue Descartes. Le futur hôtel du groupe Blot préoccupe les citoyens rennais qui n’avaient pas hésité à écrire à la maire. La municipalité se retrouve donc en position de médiation entre les promoteurs immobiliers et les administrés. Elle comprend toutefois que la densification de la ville de Rennes et la promotion immobilière puissent faire peur lorsque l’on est directement concerné en tant que riverain.

C’est pourquoi, la mairie a décidé de créer une charte citoyenne de la construction à Rennes pour 2021. Sur ces questions parfois clivantes qu'engendre la promotion immobilière, la municipalité souhaite constituer un jury de citoyens dont la mission sera d’élaborer une charte de construction de la ville. Le but est d’organiser la discussion entre les habitants de Rennes et les promoteurs immobiliers de la région de manière pacifiste et constructive afin de trouver un terrain d’entente durable.

Promoteurs immobiliers à Rennes – Ouvrier constructeur sur un chantier immobilier fait un signe de la main à une grue.
Une charte de construction à Rennes pour mettre d’accord riverains et promoteurs immobiliers ©Standret – Shutterstock

Impliquer les habitants de Rennes dans la construction immobilière de leur ville

Durant l’élaboration de Plan Local d’Urbanisme (PLU) Rennes 2030, les Rennais ont fait preuve d’un vif intérêt quant aux questions urbaines. La consultation des habitants pour la mise à exécution de ce plan d’urbanisme s’est poursuivie une fois le cadre juridique défini.

À Rennes comme partout en France, la loi impose déjà la concertation avec les riverains dans le cadre d’opérations immobilières construites par la ville ou la métropole : blocs d’immeubles, espaces publics, écoles, etc. Par l’intermédiaire d’études environnementales et d’enquêtes publiques, les Rennais sont amenés à donner leur avis sur l’urbanisme de leur ville.

Toutefois, il n’y a aucune obligation de concertation des habitants lorsqu’il s’agit de projets immobiliers plus petits et portés par des sociétés privées. Les sujets de discorde entre riverains et promoteurs immobiliers ne datent pas d’hier : du prospectus glissé dans la boîte aux lettres proposant de racheter leur maison ou leur terrain jusqu’aux nuisances sonores des travaux en cours tôt le matin. La mésentente est ancienne.

C’est pour ces raisons que la municipalité de Rennes a décidé de constituer un jury d’habitants afin de rédiger une charte de construction et de citoyenneté de la ville. Ainsi, la discussion entre Rennais et promoteurs immobiliers pourra avoir lieu dans de meilleures conditions. Un programme solidaire et collaboratif qui tient à cœur à la mairie de Rennes. Cela permettra aux habitants d’avoir un droit de regard sur les programmes immobiliers neufs du secteur privé. Et chaque promoteur immobilier de la région aura une documentation sur laquelle s’appuyer pour réaliser des travaux de construction de logements.

Constitution du jury de citoyens rennais pour élaborer la charte de construction de la ville

Ce jury de citoyens rennais sera constitué de 12 habitants tirés au sort (à partir d’une liste d’annuaire) ainsi que de 12 autres volontaires. Ces derniers avaient jusqu’au 22 octobre 2020 pour s’inscrire sur le site Internet de la Fabrique Citoyenne. Pour être éligibles, les citadins volontaires doivent être indépendants de tout lien avec la mairie, groupe de défense ou acteur de l’immobilier. Leur élection est basée sur le choix de personnes représentatives de la population rennaise (diversité d’âges, de genres, propriétaires et locataires, provenant de différents quartiers, etc.).

Nul besoin d’être un expert de l’urbanisme et de la construction immobilière pour intégrer ce jury. Une formation sera effectuée dans les premiers temps pour sensibiliser les membres du jury aux différentes étapes et problématiques du domaine de la construction immobilière. Ce groupe de citoyens aura pour vocation de porter le point de vue de l’ensemble des habitants de Rennes sur les questions d’urbanisme au cœur de la ville.

Les membres du jury devront formuler des propositions qu’ils restitueront ensuite à la mairie. Dans un deuxième temps, la municipalité négociera avec tous les acteurs professionnels de l’immobilier afin d’aboutir à un pacte qui les engagera.

Promoteurs immobiliers à Rennes – Groupe de personnes travaillant sur un projet commun.
Une charte de construction de la ville de Rennes élaborer par un jury de riverains ©Have a nice day Photo – Shutterstock

À Rennes, quelles seront les missions de ce jury citoyen ?

Le jury de citoyens rennais ne partira pas de zéro. Il devra poursuivre des réflexions déjà établies lors d’une première phase de concertation à l’automne 2019 réunissant 12 membres des conseils de quartiers, des représentants de l’Ordre des Architectes, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), l’Association départementale des bailleurs sociaux, la Fédération française du bâtiment ainsi que la Chambre des notaires.

Les 6 axes de réflexions en cours qui ont découlé de cette concertation sont les suivants :

  1. Comprendre le projet urbain de la ville, les règles du Plan Local d’Urbanisme (PLU) à Rennes ainsi que les étapes de réalisation d’un projet immobilier.
  2. Freiner la surenchère foncière.
  3. Définir les bonnes pratiques en matière de prospection foncière.
  4. Mieux informer et échanger avec les habitants de Rennes sur les projets de construction immobilière à venir.
  5. Mieux prendre en compte les incidents des projets immobiliers sur le voisinage.
  6. Consolider la prise en compte des aspects environnementaux et accorder plus de moyens à la qualité architecturale des projets immobiliers à Rennes.

Pour mener à bien ces réflexions, le jury se réunira à plusieurs reprises à la fin de l’année 2020 et au début 2021. La charte citoyenne de construction immobilière de Rennes sera ensuite soumise au vote du conseil municipal au printemps prochain.

Capitale de la région Bretagne, Rennes est une ville qui veut innover par cette nouvelle approche de la concertation tripartite entre les riverains, la municipalité et les promoteurs immobiliers de la région. L’objectif de la métropole, à terme, est de construire jusqu’à 1 500 logements par an.

“Tout le monde a intérêt à plus de transparence”, affirme la maire de Rennes, Nathalie Appéré. “On travaille avec les architectes, les promoteurs, mais aussi des représentants des habitants sur comment on peut assurer, pour chaque projet, qu’il y a bien un travail de concertation et une exigence de qualité. Les hauteurs, la question d’ensoleillement, tout cela doit pouvoir être discuté”.

Une belle initiative de la ville de Rennes qui, espérons-le, permettra d’aboutir à la naissance de beaux programmes immobiliers neufs.

Vous souhaitez
bénéficier de conseils
d'experts immobiliers ?