Fait-il bon vivre à Rennes ? OUI !

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 07 octobre 2022

[ mis à jour le 28 octobre 2022 ]

SOMMAIRE

Vivre à Rennes est le choix de nombreux habitants des petites commune bretonnes à l’heure de l’entrée sur le marché du travail. Mais c’est également, depuis la LGV, le choix de parisiens en quête d’une qualité de vie “made in Breizh” plus détendue et chaleureuse. Alors Pourquoi choisir de vivre à Rennes ? Fait-il bon vivre au pays des galettes saucisses, du rock et des festivals de tout poil.

Vivre à Rennes : pour sa situation géographique hors compétition

L’une des nombreuses raisons de choisir la vie rennaise est la position stratégique de la ville. Depuis l’aménagement de la LGV en 2017, la capitale bretonne trône à 1h25 de Paris. Mais ce n’est pas la seule connexion appréciable de Rennes qui est également placée à 1h de Nantes et de ses moultes apparats. Nombreux sont les couples à vivre entre les deux villes avec un conjoint travaillant à Rennes et l’autre à Nantes.

Rennes by nature

Il est un point fort appréciable lorsque l’on réside dans le chef-lieu d'Ille-et-Vilaine. Comparativement à une large majorité de grandes villes française, il n’est pas nécessaire de traverser des kilomètres de zones industrielles et banlieues ultra urbanisées pour voir un brin d’herbe.

Selon un classement 2020 du magazine Forbes, Rennes est la 3eme ville de France qui comptabilise le plus d’espace vert par habitant après Dijon et Le Mans, avec 2,94m² de parcs pour dix habitants. Le parc des Gayeulles, Oberthur, les prairies Saint-Martin et les bords de Rance, les plages de la plaine de Baud, les lieux de farniente le nez dans l’herbe ne manquent pas.

En chef de file de ces parcs rennais, avec 1.5 millions de visiteurs par an, 10ha et plus de 3000 essences, le parc du Thabor est selon le site Trip Advisor, l’un des plus beaux jardins de France.

Perché sur son promontoire appelé Mont Thabor, par les moines de l’abbaye Saint Melaine, anciens propriétaires des lieux, ce parc abrite jardin à la française, jardin à l’anglaise, jardin botanique. Il contient en sus une orangeraie mutée en salle d’expo gratuite ouverte à l’année, un kiosque d’inspiration orientale, une volière, une roseraie, un café et un square aménagé de jeux de bois.

À 15 km au nord de Rennes, la forêt de Rennes et ses 2 915 ha, est la plus grande forêt domaniale de Bretagne, parfaite pour les excursions dominicales. Les amateurs de “lieux habités” trouveront, eux, matière à faire voyer leur imaginaire à Brocéliande à 45 minutes à l’est de Rennes.

© Tanja Midgardson - Shutterstock

Les plages bretilliennes

Si la ville de Rennes jouit d’une position enviable, c’est aussi en raison de sa proximité avec les plages de la côte d’Emeraude. Il y a 70 kilomètres de distance entre Rennes et la mer de la Manche. Il faut 48 minutes en voiture pour rallier Saint-Malo en voiture (un peu plus l’été en raison de quelques bouchons au niveau du barrage de la Rance). Un TER Rennes- Saint-Malo part de Rennes toutes les heures et rejoint la cité corsaire en 50 minutes environ. Le prix du billet est de 15 euros (15€ l’aller-retour le samedi).

Pour les plus motivés, le chemin de halage de la Rance sont cyclables et relient Rennes à Saint-Malo sans croiser de voiture. La balade, élue parmi les plus belles balades à vélo de France par le Guide Routard, est plate et adaptée aux cyclistes du dimanche. Il faut prévoir 3 jours avec étapes.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60

Vivre à Rennes pour sa culture unique

Rennes est connue pour son ambiance étudiante, sa culture Rock, sa rue de la soif et le caractère contestataire de sa fac de sciences humaines (Rennes 2). Mais la ville est aussi le d’une gastronomie bretonne inventive, d’architectures remarquables et d’une offre culturelle très hétéroclite.

La gastronomie

Avec plus de 35 crêperies in situ, Rennes est sans conteste la capitale du Sarrasin. Des recettes classiquo-classiques de galette complète, en passant par la mise en valeur du patrimoine gastronomique local à l’image de la galette “andouille de Guémené, soubise, pomme”, la galette de sarrazin est une matière première hautement inspirante pour les chefs locaux.

Pour manger la recette typiquement rennaise de galette saucisse, il faut se rendre au marché des lices (2ème plus grand marché de France) et attendre son tour au bout de la queue de rennais amateurs. La deuxième solution est de fréquenter le Roazhon Park ou stade rennais, les jours de match. Ici la galette est une institution telle qu’elle est le sujet central de l’hymne du stade “Galette -Saucisse Je t’aime”.

Mais la galette n’est pas seul sur le podium des tables rennaises. La proximité de la côte permet un approvisionnement rapide et efficace en produits de la mer : huitres de Cancale, homards ou tourteaux de Saint-Malo (la Bretagne est la première région de pêche de France).

© norikko - Shutterstock

Les festivals

Rennes est une festivalière devant l’éternel. Les festivals s’égrènent au fil des saisons au cœur et autour de la capitale de Bretagne. Les festivals de musique ont bien sûr la part belle avec :

Les Trans Musicales et les bars en trans qui sont une vieille institution rennaise ayant découvert nombre de pointures de la scène internationale. Pour ne citer qu’eux : Nirvana, Björk, Ben Harper... ou française comme Stromae, Etienne Daho, Noir Désir, ou Rachid Taha. Elles ont lieux à Saint-Jacques de la Lande chaque début de décembre.

Les Trans’ n’ont pas le monopole du festival rennais. Chaque année : Le Grand Soufflet, Quartier d’été, Rock’n’Solex, Yaouank, La nuit des musées, Sunfest, Mythos, Paillette et Mimolette, Goûts de Rennes... la liste n’en finit plus de s’allonger.

L’architecture

Le centre-ville de Rennes est un joyeux patchwork de style architecturaux dialoguant de manière plus ou moins harmonieuse. Le vieux Rennes est un vestige médiéval peuplé de maisons à colombage, de pavés classés. L’endroit est semé de ruelles étroites autour de la cathédrale ; à l’image de la rue de la Psallette, de la rue du Griffon, de la Rue des Dames, de la rue du Chapitre ou encore de la rue Saint Guillaume qui héberge la plus vieille maison rennaise, la bien nommée Ti Koz (vieille maison en Breton) qui abrite aujourd’hui la discothèque club El Théatro.

L’architecture classique est également présente dans la capitale bretonne. L’axe commerçant de composé de la rue Le Bastard, de la rue d’Estrée et de la rue d’Orléans est d’inspiration classique et sa construction date pour majorité du XVIIIe siècle. C’est le cas du Palais Saint-Georges, du Parlement de Bretagne, de la Mairie et de l’Opéra.

La ville comptabilise quelques pépites Art Déco à l’image des Halles centrales, de la piscine Saint Georges ou même du bâtiment de la Poste. Le tout est enluminé par une dynastie de mosaïstes venus d’Italie : Odorico père et fils.

Bien sur de nombreux monuments de l’immobilier neuf à Rennes tirent leur épingle du jeux. C’est le cas de la Tour des Horizons dessinée par Maillols dans les années 70. Le Mabilais de Louis Arretche et de la même période. Après avoir abrité l’ORTF et inventé le Minitel, il est aujourd'hui un restaurant mais surtout le cœur du réacteur des startups bretilliennes.

Vivre à Rennes pour son dynamisme économique

© Rawpixel.com - Shutterstock

Il fait bon vivre à Rennes et pas seulement pour flâner. Selon un classement 2022 du Figaro, Rennes caracole en première position des “Villes ou le travail ne manque pas”. Rennes profite de la forte reprise économique en action sur l’ensemble de la Bretagne. Le taux de chômage de la région au dernier trimestre 2021 plafonnait à 5,8 % contre 7,4 % sur le territoire français.

La CCI a recensé près de 11 000 offres d’emploi sur le premier trimestre 2022 soit le chiffre le plus haut jamais observé depuis l’invention de l’outil de veille en 2017.

L’enquête Besoins en main d’œuvre (BMO) menée par Pôle Emploi estime par ailleurs que près de 40 % des entreprises bretonnes envisagent de recruter en 2022.

Le secteur le plus porteur en Bretagne c’est le numérique. Selon la CCI, 46 % des offres d’emplois en cours ou à venir ont trait au secteur des services. Parmi elles, le numérique et la cyber sont en tête de liste.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 30 96 48 60
Partager sur