23.500 m² de bureaux sortent de terre à EuroRennes

Temps de lecture estimé à environ 3 minutes.
Avatar Gilles VIDOTTO Gilles Vidotto

le 16 février 2018

SOMMAIRE

Le pôle d’affaires EuroRennes prend peu à peu forme. Trois bâtiments et 23.500 m² d’immobilier d’entreprise sont en cours de construction autour de la gare rennaise. Un projet porté par la mise en place de la LGV Rennes-Paris en juillet 2017.

Identity 1, 2 et 3, des bureaux futuristes

Identity 1, 2 et 3 sont les noms donnés à ces trois nouveaux bâtiments d’entreprises prenant place sur l’îlot Paul-Féval, autour de la gare de Rennes dans le quartier Thabor Saint-Hélier. Au cœur d’EuroRennes, ces constructions proposent 23.500 m² de surface de bureau. Il s’agit-là du plus important projet immobilier du pôle d’affaires. Les trois édifices, à l’architecture futuriste, proposent des espaces de bureaux, des commerces et de nouveaux locaux pour le cinéma d’arts et essai L’Avor.

“Ce sont des bâtiments qui cassent les codes. Leur usage n’est pas identifié tout de suite. C’est une volonté”, le promoteur chargé du programme immobilier.

Identity 1, le premier bâtiment de bureaux, se situe à l’Est de la gare. Il cumule au total 5.700 m² de surface plancher. La majeure partie de cette surface est réservée aux bureaux, toutefois, le projet devrait aussi abriter des commerces, un restaurant et le nouveau cinéma d’arts et essai L’Avor qui comprendra cinq salles. Ce projet immobilier est signé par le cabinet d’architectes Jean-Paul Viguier et associés et doit être livré au 4ème trimestre 2018.

Identity 2 sera plus grand que le précédant. Il est, en outre, pourvu de 7.700 m² de bureaux ainsi que de 180 m² de surface commerciale. Prenant place au sud de la gare, il est imaginé par le cabinet d’architectes Blanchard Marsault Pondevie. Le bâtiment sera livré au cours de l’année 2019.

Enfin, Identity 3 est pourvu de 6.700 m² de bureaux et 200 m² de commerces. C’est le cabinet rennais Maurer Architecture qui est chargé de son élaboration. Le bâtiment pourra accueillir ses premiers occupants dès 2020.

Des bâtiments écologiques

Bien que chaque bâtiment dispose de sa propre identité architecturale, ils présentent tous les trois le point commun de disposer d’un revêtement en résille bioclimatique en aluminium anodisé. Un matériau qui permet au bâtiment de réguler, de manière autonome, sa température en été comme en hiver tout en limitant ses rejets de CO2 dans l’atmosphère. Une prouesse qui pourrait faire partie des innovations de l'immobilier.

Un projet immobilier financé sur fonds propres

Le promoteur chargé de ce programme immobilier d’entreprise a investi près de 75 millions d’euros en “fonds propres”, c’est-à-dire sans commercialisation au préalable. Les dirigeants du projet sont pleinement confiant quant à sa réussite et assurent :

“Nous avons pleinement confiance dans le fait que ces bâtiments se rempliront. On sent que ça bouge autour de la gare, il y a un vrai engouement. Et puis, nous sommes au centre de la ville. C’est le cœur battant de Rennes”.

Selon les données communiquées par le promoteur immobilier, sur le territoire de Rennes métropole, ce sont 80.000 m² et 110.000 m² de bureaux qui sont bâtis chaque année. Identity représente, dès lors, 35% du marché rennais, et ce uniquement sur le site de la gare.

Le promoteur croit dur comme fer à cette réalisation car elle regorge d’atouts, et ce malgré un tarif légèrement au-dessus des prix du marché. Effectivement, le montant d’une location de bureau est estimée à 205 € le mètre carré par an. Pour un achat de bureaux, le prix au mètre carré est de 3.200 €. De plus, outre son aspect architectural et ses qualités écologiques, il dispose d’une excellente situation géographique centrale au sein de la ville et fait partie intégrante d’EuroRennes. Ce futur quartier d’affaires affiche, d’ailleurs, des chiffres pharaoniques : 120.000 m² de bureaux pouvant accueillir de 120 à 170 sociétés, 30.000 m² de commerces et 1.400 logements neufs.

Partager sur